Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

developpement personnel

Les métamorphoses du pélican - Tourments spirituels d'adultes, Jean Druel

31 Mai 2022 , Rédigé par Estelle Publié dans #Roman, #Développement personnel

   

   Les vies des personnages de ce roman s'imbriquent. Ils vont se rencontrer à plusieurs périodes, progresser ensemble ou à distance. 

   Jean Druel, dominicain établi au Caire, auteur de Petit Manuel de speed-dating avec Dieu et Je crois en Dieu ! - Moi non plus, nous propose ici de méditer à travers des exemples de personnages ordinaires sur ce (ceux) qui nous rend(ent) meilleurs, nous fait(font) progresser, nous apprend(ent) à aimer la vie dans une résilience choisie.

   Il note ainsi dans les remerciements du livre " Et à mes frères et sœurs dominicains, qui incarnent le mieux ce que ce livre essaie de mettre en mots : vieillir ensemble dans la liberté des enfants de Dieu."

Lire la suite

Le meilleur de soi - Trouver le chemin vers l'épanouissement, Guy Corneau

16 Janvier 2022 , Rédigé par Alizé Publié dans #Développement personnel

   Extrait du chapitre "Le jardin intérieur" : "Stimuler la partie vivante de soi c'est révéler le meilleur de soi qui existe à l’intérieur de soi. Sa lumière, sa beauté intérieure. Chaque jour."

   "Rencontrer le meilleur de soi signifie prendre contact avec la partie vivante de soi. C'est honorer la partie lumineuse, large, abondante. C'est la nourrir, la stimuler, la cultiver. Cela veut également dire que l'on favorise l'intensité de la vie en invitant de nouvelles sensations, de nouvelles idées, de nouveaux rêves. 

   Le meilleur de soi est déjà présent. Il n'a pas été créé ou inventé. Il ne s'agit pas d'une tâche de plus à accomplir. Il s'agit de permettre un ressenti, de lui ouvrir la porte comme on ouvre celle d'un jardin. Alors nos capacités subtiles favorisent la rencontre de l'océan en soi, le ciel étoilé en soi, chaque partie de l'univers en soi."

Lire la suite

Trop intelligent pour être heureux ? L'adulte surdoué, Jeanne Siaud-Facchin

10 Décembre 2021 , Rédigé par Christine Publié dans #Développement personnel

   Vous vous reconnaissez ? Alors lisez ce livre qui donne des clés pour se connaître et dont la lecture fait du bien !

   Surdoué ou hypersensible ? Hypersensible ou surdoué ? Étiez-vous un enfant surdoué ? Avez-vous été diagnostiqué ? Ce serait le moindre mal, car en le sachant on peut essayer de se comprendre.  Et sinon, au détour d'un chemin, on vous donne un livre, ce livre; on vous conseille tout en finesse certaines vidéos. Vous les regardez et le livre reste de côté dans l'armoire, trop de risques et puis franchement, un peu présomptueux, non ?! Un jour le trop plein vous gagne voire vous submerge, trop de pensées, trop vite, trop de bruit, trop de sensations, trop ... Alors vous vous plongez dans sa lecture. 

   Bonne découverte de vous-même et bon amusement :-)

"Le surdoué fonctionne en tout ou rien, mais pour lui le tout c'est souvent trop.": mode hyper concentration ou mode veille ?

"Remise en question incessante, lucidité aiguisée, sensibilité exacerbée, émotivité débordante, réceptivité émotionnelle intense à l'environnement et aux autres, naïveté infantile, enthousiasme débordant, susceptibilité à fleur de peau, empathie, créativité, hypermaturité, rêveur à la recherche d'un monde idéal perdu  ..." ? n'en jetons plus. 

"Comment choisir quand tant de possibilités existent, quand on ne peut jamais s'arrêter avec sérénité avec certitude ... choisir c'est renoncer" le problème du choix de Kant ?

Faire un bilan avec la méthode "WAIS (Weschler Adult Intelligence Scale) ... étalonnée de 16 à 89 ans".

Quelles attitudes, quelles réactions, quels choix de vie ? "Ceux qui acceptent le cadre : les sages ou la passivité dominante ou bien les challengers ou l'activité (débordante) dominante, ceux qui s'affrontent au cadre : les rebelles vrais créateurs ou les rebelles "soft" "tu veux ou tu veux pas ...", ceux qui évoluent sans cadre : les adultes errants, les désabusés".

Quels positionnements, quelles réponses ? Ne plus ressentir et hyper somatiser, s'isoler, ne plus rien tenter suite à des "déceptions à répétition" et trop d'attentes ?

"On peut réfléchir à sa vie, en voir les limites, les imperfections. Mais aussi en repérer les points de force, les ressources, les avantages, les plaisirs. Et se dire : je choisis cette vie-là, consciemment, délibérément. On passe de victime impuissante à pilote de son destin. Et ça change tout. Accepter de choisir, de rechoisir sa vie, c'est accepter de vivre pleinement avec et malgré tous les manques. C'est une forme de liberté. On peut tous se l'octroyer ! Quand on arrête de lutter contre la vie, et qu'on se tourne vers elle, on dégage de l'énergie pour construire, bâtir, créer, avancer ... " 

"Réapprivoiser son immense intelligence, pour engager des projets, pour ajuster sa vie, pour retrouver le plaisir d'apprendre et de comprendre.... Utiliser l'hypersensibilité comme une façon d'être au monde, unique, jubilatoire, magique."

"Mais tout n'est pas toujours aussi contrasté et, entre les deux extrêmes, on trouve les rebelles "soft", ceux qui ne sont pas d'accord et qui organisent leur vie en dehors du cadre, mais pas très loin de lui. Ils ne veulent pas tout accepter, mais sont conscients des avantages qu'ils peuvent retirer du système existant. Ils peuvent aussi décider de refuser le cadre, au prétexte de trouver un sens à leur vie mais se sentent alors à côté de la vie et en colère. Contre eux-mêmes, contre ceux qui sont dans le cadre, contre l'envie d'être dans le cadre et contre l'envie d'avoir envie d'être dans le cadre ! Vous me suivez toujours ? Alors ils font des allers-retours entre dedans et dehors. Ils s'accommodent. Ils ne veulent pas renier leur identité profonde, en tous cas celle qu'ils ressentent comme essentielle, mais ils reconnaissent, au moins à minima, les bénéfices que l'on peut retirer d'un système organisé et codifié. Ils cherchent à se poser, mais ne savent pas très bien où ni comment. Ils cherchent malgré tout, malgré eux, la reconnaissance des autres, mais de façon désordonnée. La reconnaissance de qui, pourquoi ? Comme s'ils avaient eux-mêmes honte de ce besoin du regard de l'autre. de ce besoin d'amour et de bienveillance des autres ... Compliqué ... Le sentiment de manque reste dominant."

 

  

 

 

Lire la suite

Kintsukuroi - L'art de guérir les blessures émotionnelles, Tomas Navarro

26 Octobre 2021 , Rédigé par Estelle Publié dans #Essais, #Développement personnel

   Voici un livre qui guérit.

   Tomas Navarro, psychologue, nous initie ici à l'art de guérir les blessures émotionnelles, celui de soigner nos cicatrices avec de la pâte d'or afin qu'elles soient belles et que nous en sortions renforcés.

   Il nous apprend ce qu'est la résistance émotionnelle et comment nommer, interpréter et gérer l'expression de nos émotions. Il nous engage à ne pas fuir, à correctement évaluer nos peurs pour affronter les conflits, à choisir notre propre chemin en nous questionnant sur le sens de nos actions pour les choisir, et en maintenant une attitude positive pour profiter de la vie - pour CHOISIR la vie.

   Nous sommes comme un "compte courant" que les souffrances vident au fur et à fur et que l'on doit apprendre à remplir continuellement "en y créditant du bien-être". 

   Nous sommes des "héros" qui avons dépassé nos souffrances, avons appris et pouvons donc aider les autres qui traversent des difficultés similaires.

Plus qu'un livre, une mine d'or à mettre entre toutes les mains.

"Gardez donc bien à l'esprit que face à une épreuve, nous pensons moins bien, alors que face à un défi nous pensons toujours mieux."

"Résistances émotionnelles

  • Intégrer les émotions dans votre vie
  • Interprétez de façon pertinente votre état émotionnel
  • Nommez vos émotions
  • Gérez l'expression de vos émotions
  • Persévérez pour atteindre vos objectifs
  • Gérer les épreuves
  • Renforcez votre estime de soi
  • Ne dépendez pas de la motivation des autres
  • Gagnez en responsabilité
  • Faites le choix d'avoir une attitude positive
  • Empruntez votre propre chemin
  • Cherchez des relations de qualité
  • Développez votre capacité à mieux communiquer
  • Coopérez avec d'autres personnes, travaillez votre compassion
  • Gérer les conflits
  • Fixez-vous des objectifs et prenez des décisions pertinentes
  • Demandez de l'aide si vous en avez besoin
  • Profitez des opportunités que vous présente la vie."

"N'oubliez pas

  • Ne fuyez pas l'épreuve
  • Ne vous isolez pas
  • Ne vous réfugiez pas dans l'impuissance
  • Une épreuve suppose un changement
  • Assumez d'être face à un défi
  • Fixez votre attention sur le long terme
  • Focalisez votre énergie sur le court terme
  • Changez et acceptez
  • Analysez votre dialogue intérieur
  • Transmettez de la sérénité et de la tranquillité
  • Prenez vos propres décisions
  • Cultivez l'optimisme
  • Abordez l'épreuve comme une occasion d'apprendre
  • Trouvez un exutoire pour vos émotions
  • Ne prenez aucun risque inutile"

"N'oubliez pas

  • Acceptez et profitez du processus visant à vous connaître et à vous étudier, dans ce que vous faites ou dans ce que vous dites. Mais aussi ce que vous pensez ou ressentez par rapport à ce que vous ne faites ou ne ressentez pas.
  • Arrêtez de vous juger et commencer à dialoguer avec vous-même.
  • Transformez vos déterminants en influences. Vous pouvez le faire !
  • Gérez l'incertitude et la peur.
  • Nous avons tous un don et une mission à accomplir. Fusionner votre don et votre mission : vous serez heureux et rendrez les autres heureux."

"Marc Aurèle nous propose de changer ce qui peut être changé, d'accepter ce qui ne peut être changé, mais surtout, le plus important, d'apprendre à différencier ce que nous pouvons maîtriser ou pas. Affrontez la réalité quand elle peut être changée mais, si ce n'est pas le cas, il est plus sage d'accepter l'épreuve et de commencer une nouvelle étape."

"Pour passer à l'acte, vous avez besoin d'un plan d'action et d'une feuille de route, c'est tout. Il est important que vous œuvriez en vue de convertir les bonnes intentions en un plan. De cette façon, ce sera plus simple de passer à l'action. Concrétisez les choses. Il ne sert à rien de planifier et de ne pas passer à l'action, car c'est l'aboutissement du processus de changement que vous vivez. Passer à l'action est le prérequis nécessaire et indispensable pour guérir votre blessure émotionnelle."

"Vous vous retrouverez peut-être un jour en face à face avec la personne qui vous a fait souffrir. Tenez-vous prêt car cela peut arriver à tout moment. Il est normal de se sentir nerveux à la vue de l'agresseur qui vous a torturé ; pourtant, tout comme nous pouvons ressentir cette tension, nous savons que nous avons été capable de sortir de ce cercle d'influence et qu'il ne peut plus nous nuire. [...] ne baissez pas la tête, ne changez pas de trottoir. Continuez tout simplement de marcher la tête haute avec l'assurance de quelqu'un qui a été capable de surmonter l'épreuve, de recoller les morceaux et de se reconstruire. [...] vous n'êtes plus la même personne que l'autre a connue. Votre blessure a laissé une trace, bien évidemment ; cela ne signifie pas qu'elle ne soit pas guérie. Vous ne devez pas vous sentir faible quand des souvenirs vous reviennent ou quand vous croisez des personnes indésirables."

"Quelqu'un qui a souffert s'isole et ne peut plus côtoyer personne ; ce n'est pas la solution. La solution, c'est d'apprendre à analyser les personnes et à différencier celles dont vous devez vous éloigner ou vous méfier, face à celles qui en valent la peine."

"Si vous avez perdu un être cher, vous devez savoir que vous êtes face au pire des défis. Malgré la dureté de la peine vous feriez beaucoup mieux de reprendre le cours de votre vie, j'insiste, pour vous, pour les vôtres et pour la personne aimée que vous avez perdue."

"Recalibrer les attentes. [...] Ce que vous avez été capable de faire, vos succès d'antan, importe peu, ce qui importe réellement, c'est ce que vous êtes capable de faire à présent et ce dont vous avez besoin pour y arriver."

"Savez-vous que le mécanisme principal d'une personne égoïste, c'est de faire sentir à sa victime qu'elle est égoïste lorsque celle-ci à l'intention de faire quelque chose pour elle-même."

"Lâchez du lest. Arrêtez de vous demander à maintes reprises comment vous êtes et comment vous devriez être, et centrez votre attention sur ce que vous faites, libre de tout jugement et de toute interprétation. Profitez du temps présent, savourez le moment, arrêtez de vous torturer, de vous examiner et de vous poser des questions. Éliminez de votre quotidien les doutes concernant votre identité, [...] votre avenir. Limitez-vous  entreprendre, sentir, parler, profiter... Impliquez tous vos sens dans ce que vous faites et vivez, et lorsqu'un doute ou une pensée intrusive vous provoquent, invitez-les à partir."

"Vivez le présent, différenciez vos rêvez romantiques et ceux que vous voulez vraiment vivre et allez à leur conquête."

Lire la suite

Jésus - Messie qui accomplit les prophéties, François-Claude Gugliemina

12 Octobre 2021 , Rédigé par Estelle Publié dans #Essais, #Développement personnel

 François-Claude Guglielmina est docteur ès sciences. Féru d’histoire, de philosophie des sciences et de religion, il est l’auteur plusieurs essais.

Dans Jésus - Messie qui accomplit les prophéties François-Claude Gugliemina mène l’enquête à partir de sa Bible, “la sainte Bible des moines de Maredsous”, une Bible expliquée https://www.youtube.com/watch?v=tN3dceiYons

Il met en lumière les principales "typologies" du Nouveau Testament et de l’Ancien, terme dont il donne par ailleurs en fin d’ouvrage une définition applicative détaillée. 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Typologie_biblique.  

 

Il s’agit principalement d’un texte reproduisant des extraits de la Bible et les mettant en perspective par de courtes analyses qui amènent le lecteur à la compréhension et la méditation. Les thèmes principaux en sont l'accomplissement par Jésus des prophéties : Jésus le nouvel Adam, Jésus le Nouveau Jonas, Jésus le Nouveau Moïse, Jésus le Nouvel Elie, le Royaume. 

Une première introduction donc à la typologie biblique car certainement un peu court pour les initiés.

 

“Rapports de Maître à disciple

Avant de laisser Elisée seul, Elie lui donne une partie de ses pouvoirs. Quant à Jésus, il n’oubliera pas d’envoyer l’Esprit Saint à ses disciples.

Il y a un rapport certain en Jésus Christ monté au “Ciel”, laissant Ses disciples et nous-mêmes, les Chrétiens, continuer Son travail dans l’Eglise, et Elie enlevé au “Ciel” laissant son disciple Elisée continuer son travail dans le même esprit que son Maître. 

Nous sommes appelés à reproduire l’Evangile à notre manière dans la période historique où nous vivons.” 

 

Lire la suite

Thérèse et François, Elisabeth de Baudoüin

1 Octobre 2021 , Rédigé par Estelle Publié dans #Essais, #Développement personnel

Un bel ouvrage pour approfondir sa connaissance de ces deux personnages clé de la chrétienté : le Pape François et sainte Thérèse de l’Enfant Jésus de Lisieux, 33è docteur de l’Eglise.

On y découvre l’attachement et la dévotion que François porte à la petite Thérèse. Thérèse est l’une de ses saintes "préférées", si l’on peut dire, aux côtés de Saint Joseph et de Saint Ignace de Loyola . Il lui demande de l’aider et elle l’accompagne sur sa route avec des roses blanches. “Lorsque j’ai un problème, je le lui confie. Je ne lui demande pas de le résoudre, mais juste de le prendre dans ses mains et de m’aider [à l'accepter]. Et comme signe, je reçois presque toujours une rose [blanche].”

Finalement quoi de plus normal que cet accord François - Thérèse, Thérèse - François. La Sainte n’est-elle pas la patronne des missions et notre pape ne demande-t-il pas à l‘Eglise d’être “en sortie”.  “Partir à la recherche de l’autre, plutôt que d’attendre qu’il vienne à soi. Pour moi, là est la clé.” 

Le pape François, en bon berger, partage aussi avec Thérèse la même vision de la miséricorde de Dieu, la recherche du salut de chaque âme; on pourra se référer à la lecture de son ouvrage Qui suis-je pour juger? http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2021/04/qui-suis-je-pour-juger-pape-francois.html

De même, comme Thérèse, il est un fervent supporter de l’intercession car prier pour son prochain et l’aimer ne vont pas l’un sans l’autre.

En 2015 le pape François a canonisé Louis et Zélie Martin au cours du synode sur la famille.

Thérèse et François une enquête émaillée de rencontres avec des proches du Pape, d’anecdotes, de citations et de références pour prolonger la lecture.

“Prière du Pape François à Saint Joseph [traduite par l’auteur]

Glorieux patriarche Saint-Joseph, dont le pouvoir sait réaliser les choses impossibles, vient à mon aide dans ces moments d’angoisse et de difficulté. Prends sous ta protection les situations graves et difficiles que je te confie, pour qu'elles aient une heureuse issue.

Père bien-aimé, je place toute ma confiance en toi. Qu'on ne dise pas qu’on t’a invoqué en vain, et puisque tu peux tout auprès de Jésus et de Marie, montre-moi que ta bonté est aussi grande que ton pouvoir. Amen.”

 

“Prière pour demander une rose

Ô Thérèse de l’Enfant-Jésus

Je te prie de prendre une rose 

Dans les jardins célestes

Et de me l’envoyer

Comme message d’amour.

 

Petite fleur de Jésus

Demande à Dieu pour moi la grâce

Que je remets avec confiance 

Entre tes mains

 

[Demander la grâce]

 

Thérèse de l’Enfant-Jésus,

Aide-moi à toujours croire

Comme tu l’as fait

Au grand amour que Dieu à pour moi

De sorte que je puisse t’imiter

En suivant quotidiennement

Ton chemin de sainteté”

 

“Grâce à mes deux mains j’ai découvert que Jorge Mario Bergoglio, du temps où il était archevêque de Buenos Aires (mais pas encore cardinal), avait écrit une prière, pleine de charité et à portée de main : la “prière des cinq doigts”. Cette prière devenue très populaire en Argentine témoigne de la place ancienne et centrale de l’intercession dans la vie et le ministère du pasteur Jorge Mario Bergoglio. Elle repose sur une idée simple et concrète : s’appuyer sur les cinq doigts de la main pour prier pour le prochain :

Le pouce, le doigt qui nous est le plus proche - sert à prier “pour nos proches et ceux qui nous sont chers”.

L’index, qui monte le chemin, “pour ceux qui enseignent, éduquent et soignent" : maîtres, professeurs, médecins et prêtres.

Le majeur, le plus grand, “pour ceux qui nous gouvernent et tous les dirigeants.”

L’annulaire, le plus faible, "comme le confirment tous les professeurs de piano”, mais aussi celui de l'alliance - pour les faibles, les malades et les époux.

Et enfin, l’auriculaire, le plus petit de tous, “pour nous mêmes, qui devons nous sentir petit face à Dieu et au prochain.”

“Quand tu auras prié pour tous les autres, tu pourras alors mieux comprendre quels sont tes vrais besoins”, conclut le pape.”

 

 “dans son encyclique Laudato si “L’exemple de sainte Thérèse de Lisieux nous invite à pratiquer la petite voie de l’amour, à ne pas perdre l’occasion d’un mot aimable, d'un sourire, de n’importe quel petit geste qui sème paix et amitié.” :http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2020/07/loue-sois-tu-lettre-encyclique-laudato-si-sur-la-sauvegarde-de-la-maison-commune-pape-francois.html  

A lire aussi, Histoire d'une âme de Sainte Thérèse

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2020/11/histoire-d-une-ame-sainte-therese-de-l-enfant-jesus-et-de-la-sainte-face.html

 

 

 

   

Lire la suite

La puissance de la joie, Frédéric Lenoir

7 Septembre 2021 , Rédigé par Estelle Publié dans #Développement personnel, #Essais

   Il y a moins d’un an, grâce à Frédéric Lenoir, je découvrais Spinoza et son Ethique, une philosophie de la joie.

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2020/12/le-miracle-spinoza-une-philosophie-pour-eclairer-notre-vie-frederic-lenoir.html

Ici Frédéric Lenoir étaye le sujet toujours avec Spinoza, mais aussi avec  Nietzsche et Bergson, ainsi que les pensées taoïste et chrétienne. Il positionne la joie, par rapport aux plaisirs éphémères d’un côté et à la quête du bonheur de l’autre.  

La joie est toujours soudaine, intense et éphémère souvent, alors est-il possible de la faire durer comme dans le titre de la célèbre cantate de Bach “Jésus que ma joie demeure”?

Quand nous ressentons de la joie nous augmentons notre puissance d’exister, notre force vitale et créatrice. La voie de la joie permanente, et donc de la liberté, est de travailler sur la connaissance de soi afin de déterminer ce qui nous met en joie. Un travail d’introspection essentiel. 

Pour Montaigne la joie est celle des plaisirs simples de la vie, de la tranquillité, des relations apaisées, “à l’instar des sages de l’Antiquité, il nous invite à bien connaître notre nature et à former notre jugement pour apprendre à discerner ce qui est bon pour nous, ce qui nous met dans la joie, et ce qui, à l’inverse, nous plonge dans la tristesse.” 

Frédéric Lenoir nous propose un itinéraire sur ce chemin d’apprentissage avec la mise en pratique de “l’attention, la présence, la méditation, la confiance et l’ouverture du coeur, la bienveillance, la gratuité, la gratitude, la persévérance dans l’effort, le lâcher-prise, la jouissance du corps.”

Où l’on découvre aussi l’itinéraire de vie de Frédéric Lenoir, comment il s’est construit sa propre philosophie de la joie aux côtés de ces prestigieux confrères. Un essai couplé d’une autobiographie émouvante et sincère qui nous permet de mieux connaître l’homme derrière l’auteur.

“Chaque pas en avant nous libère un peu plus, ouvre davantage notre coeur et agrandit la puissance de notre joie. Nous pouvons ainsi vivre des expériences de joies pures, enivrantes, pleines, qui manifestent que nous progressons vers ce chemin de libération de l’égo, sans être pour autant parvenus au bout du chemin. Il est important de distinguer ces expériences ponctuelles de cet état de joie parfaite et permanente, celui qu’atteignent les sages et les saints totalement libérés de leur égo. Mais tant que notre mental et notre égo sont encore aux manettes, même si nous cheminons favorablement dans la vie intérieure, ces moments de joie pure sont suivis d’obstacles et de souffrances intérieures qui proviennent de nos parts d’ombre.” 

 

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2017/10/du-bonheur-un-voyage-philosophique-frederic-lenoir.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2017/10/l-ame-du-monde-frederic-lenoir.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2019/06/socrate-jesus-bouddha-trois-maitres-de-vie-frederic-lenoir.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2019/03/dieu-petites-et-grandes-questions-pour-athees-et-croyants-frederic-lenoir-entretiens-avec-marie-drucker.html

 

 

Lire la suite

Espoir - La voie de la réalisation, Aurore Roegiers

3 Septembre 2021 , Rédigé par Estelle Publié dans #Développement personnel

Un livre lumineux dont la lecture fait se sentir bien, plus en paix et plus en joie. 

Un chemin vers l’Amour.

 

Aurore Roegiers canalise les messages des êtres de lumière qu’elle met à disposition sur sa chaîne YouTube. 

Ici ils lui ont dicté un livre - dont ils sont les narrateurs - pour nous aider à nous réaliser et élever notre taux vibratoire, aller vers la lumière, vivre “une vie faite de joie, d’abondance et de foi [qui] est une vie qui est alignée à votre âme”. 

Le lire est le seul conseil à donner tellement il apporte de bien-être et aussi fait réfléchir.  

Voici par exemple un contrepied qu’il prend : plutôt que de se poser la question “comment être plus heureux ? ”, se poser la question “pourquoi être plus heureux ?”. Vous avez vos réponses ?

Un des conseils des guides est de développer notre sensibilité extra sensorielle, d’aller plus loin et de ressentir davantage qu’avec nos cinq sens avec pour méthode “accepter le changement (ne pas lutter), être dans le présent, quitter le mental, développer votre écoute, votre intuition, votre énergie de réceptivité". Un autre est de faire taire notre mental, de revenir au silence intérieur, d'écouter notre cœur en vivant connectés à la “mère Terre” en étant pleinement présent aux “émotions” véhiculées par la nature. "Être connecté à la Terre autant qu’au Ciel.” "Écouter puis agir. Ressentir puis avancer. Recevoir puis aller de l’avant.” Vivre en équilibre entre les énergies féminines et masculines, l’intuition / la réception et l’action.

“La maîtrise de vos pensées vous amène à créer un monde meilleur. Car vous manifestez à vous ce qui vous fait grandir et vous rend heureux, donc vous élevez votre vibration.”

“Vous êtes qui vous devez être et la forme importe peu. Par forme nous entendons que, par exemple, si vous voulez vibrer la générosité et le partage, vous voulez être cela. Quelles activités vous permettent de le vivre ? Qu’est-ce que cela sous-entend ? De quoi avez-vous besoin pour être et vivre le partage et la générosité ?”

“Si vous n’êtes que dans l’action, l’inspiration ne peut venir vous souffler la guidance dans l’oreille. Si vous n’êtes que dans l’énergie féminine, vous ne pouvez l’incarner dans la matière.”

“Pleurer est aussi bon que rire. Comme la pluie et le beau temps, c’est le conditionnement qui crée un jugement sur ce qui est soi-disant bon ou pas. Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises émotions, ce sont des expériences. Vous avez besoin de les vivre. Vous avez besoin de vivre vos émotions. Une émotion refoulée ou stagnante est une énergie boueuse. C’est une vibration qui est à l’arrêt.

“La peur vous fait croire que vous êtes coupé de la Source, des autres, de l’Amour. La peur vous coupe de votre Etre Véritable.” “Acceptez que vous êtes énergie et que vous faites partie du Grand Tout et vous acceptez alors de n’être qu’amour.”

Faites donc votre part. Vous avez le courage d’être venus ici vous incarner sur la planète Terre, soyez brave, courageux et heureux.” “Souvenez-vous de Pour Quoi vous êtes là. Vous êtes là pour être heureux. Vous êtes là pour être joie. Pour montrer que la vie peut être faite de joie et de bonheur.”

“Laissez-vous être. Oubliez tous ces conditionnements, ces phrases dans vos têtes qui vous disent qu’il faut faire ceci, qu’il faut être là-bas, qu’une bonne personne est comme ceci. Lâchez tout cela. laissez-vous tranquille. En vous laissant tranquille, vous pourrez enfin redevenir l’enfant créatif que vous êtes. Un enfant ne peut pas jouer totalement s’il est tout le temps surveillé, regardé et contrôlé. Lâchez l’adulte qui est en vous, qui vous contrôle et qui vous limite.”

“Demandez à être dans la vibration d’amour la plus forte et la plus divine qui soit, à cet instant T, dès maintenant. [...] L’Amour est le plus important. Allez vers l’Amour. Soyez Amour. Le reste suivra.

Ce livre contient aussi de magnifiques prières

“Mon âme qui est au ciel et connectée à la Terre, aide-moi à suivre tes guidances et mes envies.

Aide-moi à me mettre sur le chemin qui est bon et juste pour moi dans ma réalisation.

Aide-moi à écouter tes signes, à ouvrir les vannes pour réceptionner ce que tu m’envoies.

Permets-moi d’oser d’avantage et oser me libérer de la peur.

J’accepte et j’accueille ce qui vient et je garde la foi et l’espoir.

Ce que je souhaite est. Ce que j’aspire est.

Merci de m’aider à le voir et le ressentir à chaque instant.

Amen.”

“Je demande à l’univers, aux guides, à la Source, à mon âme [au choix avec le coeur] de me guider vers la voie du bonheur, de la joie et de la foi.

Je me laisse traverser par la vie et j’accueille tous les cadeaux offerts sur ma route et mon chemin.

Je laisse mon mental se taire pour laisser place aux surprises de la vie.

Et j’accepte que quelques soient les événements, ceux-ci ont une raison d’être que je ne perçois pas forcément dans un premier temps.

J’accepte de me laisser surprendre et traverser par quelque chose de plus grand que moi et que ma vie soit faite d’abondance et de bonté et de joie bien au-delà de ce que j’imagine. Amen”.

 

Lire la suite

Le roi et le sage - Petit traité d’écologie spirituelle, Vyasadeva

24 Août 2021 , Rédigé par Estelle Publié dans #Développement personnel

   “Un jour le roi Yadu, autant spiritualiste que guerrier valeureux, rencontra un brahmane empreint de sainteté qui errait seul dans la forêt.”

Vyasadeva ou Vyāsa rishi légendaire, c’est-à-dire auteur et compilateur mythique des textes sacrés de l'hindouisme, raconte le dialogue entre ces deux personnages. 

“Le Roi et le Sage est le compte-rendu des réponses lucides du brahmane aux questions du roi, et sa lecture nous offrira comme à ce dernier la chance de recueillir ses enseignements inspirés par l’observation et l’étude de la Nature et de nous en imprégner."

Un petit livre - d’une cinquantaine de pages - qui aborde les sujets aussi variés que le couple, l’amitié, le renoncement, les sens, l’esprit et le corps à travers des contes indiens. 

A méditer. 

“O roi, il convient avant tout de maîtriser le mental en le fixant avec la plus grande attention sur le but du yoga. Par la pratique des asanas, des postures, du contrôle du souffle vital, et du renoncement, il est possible de le rendre stable et paisible. Seule la méditation sur la Personne suprême permet en vérité de le contrôler. Devenu stable, le mental se purifie des désirs liés à l’action intéressée (karma). Ainsi l’influence de la vertu s’accroissant il est possible de se défaire de l’emprise de la passion et de l’ignorance, jusqu’à graduellement transcender la vertu elle-même.”

“Un homme ayant plusieurs épouses est sans cesse la proie de nombreux tourments. Responsable de leur bien-être, chacune l’attire dans une direction, soucieuse de sa propre satisfaction. De même nous sommes sans cesse harcelés par nos différents sens, chacun nous entraînant dans sa direction. Notre langue demande sa part de nourritures délicieuses, notre soif réclame de nombreuses boissons, et notre estomac crie famine jour après jour sans jamais être satisfait. Simultanément nos désirs sexuels s’éveillent et exigent d’être exhaussés ; notre toucher aime le contact de la douceur, notre ouïe aspire aux sons agréables, notre odorat aux nombreux parfums et notre vue aux formes les plus plaisantes.

Srila Visvanâtha Cakravartî nous dit dans son commentaire du Srîmad-Bhâgavatam, qu’après avoir lu ce verset il convient d’offrir sans trop d’attachement le juste nécessaire à ce guru qu’est notre propre corps. Il faut le maintenir en bonne santé avec simplicité, telle est l’essence du service à lui rendre. Quiconque cherche à la satisfaire plus que nécessaire en devenant son serviteur inconditionnel doit s’attendre à voir sa conscience tiraillée en de multiples directions, et ainsi ne jamais connaître la paix intérieure, ni l’amour de Dieu.”

“Ainsi tout homme réfléchi doit sans tarder se consacrer à la réalisation spirituelle tant que son corps périssable est encore en bonne santé. Après tout le plaisir des sens est l’apanage de toutes les formes de vie, même les plus abominables, tandis que la conscience du divin n’est possible que pour l’être humain.”

 

Lire la suite

Jésus le Dieu qui riait - une histoire joyeuse du Christ, Didier Decoin

19 Août 2021 , Rédigé par Estelle Publié dans #Roman, #Développement personnel

   Didier Decoin, écrivain, scénariste et président de l'Académie Goncourt depuis janvier 2020, nous propose de lire les Evangiles dans la joie. Le message de Jésus est en effet l’amour et la joie. Il est donc certain que le Christ avait de l’humour et aimait rire.

   Jésus le Dieu qui riait est un roman qui met en scène le Christ et relate les principaux événements de sa vie, des noces de Cana à la pêche miraculeuse et au poisson partagé avec ses disciples après sa résurrection. Une façon de lire la Bible autrement, d’apprendre à connaître Jésus et de vivre en sa présence.

“Il y a peu de livres où l’on mange autant que dans les Evangiles. Conviviaux, chaleureux, les repas ont manifestement revêtu une grande importance. Ils ont été pour Jésus à la fois des occasions d’enseigner et de se réjouir. Ensemble, sa parole et sa joie. C’est d’ailleurs sous le nom d’agapê qui veut dire amour, que les chrétiens désigneront le repas qu’ils prennent en commun.” 

"Mais l'Église n’existait pas encore, évidemment, et nul n’aurait pu prédire que le christiannisme existerait un jour, lorsque, sur la rive du lac de Tibériade, pas très loin du village de Bethsaïde, se déroulèrent les agapes les plus stupéfiantes et les plus irrésistibles.”

“- Crois-moi, dit-il, tu n’auras bientôt plus à aller sur cette montagne, ni à Jérusalem. Plus besoin d’aller nulle part. Tu n’auras qu’à rentrer en toi. Dieu est esprit. C’est en esprit et en vérité qu’on doit l’adorer.

Non seulement il lui a dit comment trouver Dieu, mais qui était Dieu et comment l’aimer. Et comme c’est simple, n’est-ce pas ? Un enfant pourrait comprendre. La Samaritaine est une enfant. Tous, pense Jésus, vous êtes tous des enfants.”

“Jésus ne se défend pas. Ce n’est ni la première ni la dernière fois que des hommes mettent sa parole en doute. Même quand il leur annonce une bonne nouvelle.

Ils ont tellement souffert, aussi ! L’Ennemi leur a tellement fait mal qu’ils ont acquis une sorte de méfiance instinctive vis-à-vis de la joie. Même Dieu, ils le croient méchant. Au mieux, injuste. Il sera long et difficile de leur rendre l’espérance. Si long, si difficile, et si douloureux. Il faudra mourir pour ça. Et l’espérance, ça n’est pas encore la joie. Juste l’étincelle avant le brasier. Il y a du chemin de l’une à l’autre.

L’Ennemi mise là-dessus : d’ici à ce que les hommes soient aptes à la joie, il a encore largement de quoi nourrir sa haine. Il sait qu’il a perdu la partie, mais il la jouera quand même jusqu’au bout. ”

 

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 > >>