Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le miroir de Cassandre, Bernard Werber

25 Janvier 2020 , Rédigé par Estelle Publié dans #Roman

   J'ai lu ce livre jusqu'au bout, l'idée est bonne et puis je suis une ancienne fan de Werber : j'ai lu le Cycle des fourmis bien sûr, celui des anges et celui des dieux. Il y a quelques temps pourtant je n'avais pas réussi à terminer Le rire du Cyclope dans lequel un acteur comique meurt apparemment de rire. 

   Ici aussi j'ai du mal à adhérer. Pourtant tous les ingrédients y sont. Un sujet passionnant, des aventures : une jeune-femme qui voit l'avenir, des parents scientifiques qui jouent avec le feu et leurs propres enfants,  des SDF qui la recueillent malgré eux, des attentats terroristes. Pourtant on s'attend à plus de profondeur de la part de Werber, plus de recherche sur les sujets de l'avenir, de l'environnement, abordés trop sommairement, ce qui m'a laissée sur ma faim.

   Bon j'ai quand même terminé ce livre, mais en me demandant si j'en lirai d'autres de Werber, dommage car c'est un auteur que j'apprécie. J'attends donc vos conseils. Merci.   

Un autre roman à découvrir

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2018/07/demain-les-chats-bernard-weber.html  

Lire la suite

Ils vont tuer Robert Kennedy, Marc Dugain

19 Janvier 2020 , Rédigé par Erik Publié dans #Roman

    Un professeur d’histoire contemporaine au Canada effectue des recherches en parallèle sur la mort de ses parents et sur la mort de Robert Kennedy en 1968. Il est persuadé que les deux événements sont liés.

   Cette histoire mêle le roman et la grande histoire des Kennedy, du père, du frère président et de Robert le cadet. C’est une vraie enquête policière efficace et riche de vraies informations sur l’histoire des années 60 aux USA.

    Marc Dugain a le don pour mêler l’imaginaire et le vrai. On est dans l’HISTOIRE de bout en bout. On apprend plein de choses. C’est vraiment original, très bien écrit et documenté.

    Une vraie réussite (si on oublie les 10 dernières pages). Splendide !

Lire la suite

Trois mots, cinq mensonges, Michel Stanovici

16 Janvier 2020 , Rédigé par Estelle Publié dans #Roman

   Ce premier roman de Michel Stanovici, paru en 2019, est déroutant de bout en bout. Une écriture simple, un point de vue unique qu'on a du mal à comprendre et même à accepter, et pourtant on continue la lecture jusqu'au bout pour percer le mystère du titre Trois mots, cinq mensonges.

   Raphaël, jeune père célibataire, tombe amoureux de la photo d'Anaïs sur la page Facebook de leur amie commune, Audrey. Il veut absolument la connaître malgré les mises en garde.

   S'en suit une histoire d'amour qui semble banale, seules les pensées de Raphaël sont relatées et on aurait bien envie de connaître la version d'Anaïs. 

   Un livre qui, quand on arrive à son terme, fait finalement réfléchir sur les apparences . 

Lire la suite

La Nuit de la lézarde, Malika Mokeddem

10 Janvier 2020 , Rédigé par Cécile Publié dans #Roman

 

  Dans un village de pierres un peu en ruines perdu dans le désert algérien, deux personnes vivent isolées : un aveugle et une femme dont le prénom est Nour (la lumière en arabe). Lui l'aime sans retour, elle, elle s'est réfugiée ici depuis des années et elle a été bien acceptée. Elle est fine, intelligente et travailleuse. Elle cultive des légumes pour les vendre au marché voisin, celui du village moderne où tous les habitants sont partis vivre pour y trouver un meilleur confort. Elle aime aussi retrouver des enfants malheureux et encourager des jeunes filles à s'émanciper.

   L'histoire se passe dans les années 1990, au pire de la folie islamiste terroriste dans le pays. Mais, là-bas dans le Sud, dans les sables et les roches, le couple est tranquille et contemple l'infini. Elle contemple et lui raconte à lui l'aveugle, la beauté de la Nature, la couleur des sables, les nuits et la lune changeante.

   Il faut toute cette beauté du monde pour oublier l'horreur causée par des hommes, pour apaiser le coeur. Car la population vit dans l'angoisse, la peur et la terreur des atrocités commises par les islamistes.

Sur l'auteure et autre lecture par Cécile

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2019/12/malika-mokkedem-une-ecrivaine-subtile-et-forte.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2020/01/la-transe-des-insoumis-malika-mokeddem.html

Lire la suite

1476, Sarah Castillo Palayer

5 Janvier 2020 , Rédigé par Estelle Publié dans #Roman

   1476 est ma seconde lecture de Sarah Castillo Palayer, et tout comme avec A l'Ombre des Tilleuls où Fleurissent les Violettes, je suis conquise. 

   A nouveau tous les ingrédients que j'attends d'un bon livre sont réunis : le style d'abord, simple et rythmé, le vocabulaire recherché, les descriptions minutieuses et légères qui invitent à l'imaginaire, les lieux, les personnages, l'époque, qui nous font découvrir et apprendre. 

   Ici Sarah Castillo Palayer nous conte la vie de Simonetta Vespucci, muse de Botticelli (la Naissance de Vénus), à la cour de Laurent de Médicis dit le Magnifique. Ce n'est pas un roman historique mais, comme A l'Ombre des Tilleuls où Fleurissent les Violettes, un thriller romantique qui, cette fois, a comme toile de fond Florence et ses palais, Gênes et même la France avec la résidence de Louis XI à Plessis-lèz-Tours.

   Une auteure à découvrir absolument ! 

"La jeune femme qui n'osait plus émettre le moindre son, resta à l'écart, tout comme Botticelli. Elle mit à profit son mutisme pour observer discrètement le monarque au teint brun et aux cheveux noirs alors qu'il conversait avec son oncle. De taille moyenne, il présentait un léger embonpoint. Son prognathisme, sa forte bouche, son nez long et ses yeux profondément enfoncés dans les orbites le rendaient vraiment peu séduisant. Mais avec un tel titre manquer de beauté n'était guère un handicap. 

   La chasse avait dû être excellent car il semblait de très bonne humeur et flattait affectueusement la chaude robe fauve du seul lévrier resté à ses côtés. Une réelle complicité semblait l'unir à la bête et les seuls sourires qui émanaient du monarque lui étaient tous destinés."

   "Son mari, peu enclin à lui laisser trop de liberté, la suivait comme une ombre. Même si elle estimait avoir passé l'âge d'être chaperonnée, elle s'en accomoda sans sourciller. Elle verrait plus tard à le semer. Pour l'heure, elle devait s'assurer qu'elle était bel et bien en sécurité. Elle scruta lentement l'assemblée d'un regard acéré mais ne trouva nulle trace de son ennemi juré parmi les visages fardés et volubiles. Tous se préparaient à rentrer dans l'arène pour jouter et remporter le titre mirifique de meilleur danseur, musicien ou poète. Les artistes les plus rompus à l'exercice, narguaient gentiment les débutants un peu fébriles de concourir parmi d'aussi prestigieux compétiteurs, Laurent de Médicis en tête. Sortir victorieux de ces petits tournois conférait une certaine notoriété et rendait votre présence désormais indispensable. C'téait mille fois mieux qu'un laissez passer en or massif".

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2019/11/a-l-ombre-des-tilleuls-ou-fleurissent-les-violettes-sarah-castillo-palayer.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2020/02/l-imprudence-du-chat-sarah-castillo-palayer.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2020/11/des-oies-presque-blanches-sarah-castillo-palayer.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2020/03/le-salon-des-regrets-sarah-castillo-palayer.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2020/11/joe-roberts-6th-airborne-sarah-castillo-palayer.html

Lire la suite