Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une saison au bord de l'eau, Jenny Colgan

20 Décembre 2019 , Rédigé par Estelle Publié dans #Roman

   La dernière chose que veut Flora Mac Kenzie c'est retourner dans son île natale de Mûre au Nord de l'Ecosse près du cercle polaire. C'est sans compter sur le nouveau client de son patron, un milliardaire américain qui vient de s'y installer, et a besoin d'un bon avocat, mais aussi et surtout de s'intégrer dans la communauté locale.

   Des personnages touchants qui affrontent la vie, la complexité des relations humaines, réapprennent à aimer, à faire confiance, à collaborer. 

   Un roman facile et agréable à lire lorsqu'on a envie d'une pause ... d'une saison au bord de l'eau. J'ai beaucoup aimé.

   Et pour poursuivre une autre lecture de Jenny Colgan

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2017/12/la-petite-boulangerie-du-bout-du-monde-jenny-colgan.html

  

Lire la suite

La fille de Brooklyn, Guillaume Musso

17 Décembre 2019 , Rédigé par Estelle Publié dans #Roman

   Cela fait quelque temps que je n'avais pas lu un Musso et cela fait un bien fou de relire cet auteur à l'écriture à la fois simple et captivante.

   La fille de Brooklyn est un thriller qui tient en haleine de bout en bout. Une enquête sur les chapeaux de roues de la Côte d'Azur à l'Est de la France, en passant par Paris et finalement Harlem... 

   Qui est Anna, la future épouse de Raphaël, qui disparaît mystérieusement après lui avoir montré une photo digne d'un film d'horreur? Quel secret cache-t-elle qui lui fait si peur?

   "Un malheur [...] c'est une fange glacée, une boue noire, une escarre de douleur qui nous oblige à faire un choix : nous y soumettre ou la surmonter. Boris Cyrulnik"

   "J'ai lu et relu certains livres au point d'en connaître certains passages par coeur. "L'homme n'est pas cet être débonnaire, au coeur assoiffé d'amour", écrit Freud dans Malaise dans la civilisation.  Oui, l'homme est son pire prédateur. L'homme est en guerre contre lui-même. Au plus profond de lui, l'homme est habité par la violence, l'agressivité, la pulsion de mort, la volonté de dominer son semblable et de l'asservir en l'humiliant."  

   "Je suis cette fille solaire qui court dans le sable tiède de Palombaggia. Je suis le vent qui fait claquer les voiles d'un bateau en partance. La mer infinie de nuages qui donne le vertige derrière le hublot. 

Je suis un feu de joie qui brûle à la Saint-Jean. Les galets d'Etretat qui roulent sur la plage. Une lanterne vénitienne résistant aux tempêtes. 

Je suis une comète qui embrase le ciel. Une feuille d'or que les rafales emportent. Un refrain entraînant fredonné par la foule.

Je suis les alizés qui caressent les eaux. Les vents chauds qui balaient les dunes. Une bouteille à la mer perdue dans l'Atlantique.

Je suis l'odeur vanille des vacances à la mer et l'effluve entêtant de la terre mouillée.

Je suis le battement d'ailes du Bleu-nacré d'Espagne.

Le feu follet fugace qui court sur les marais.

La poussière d'une étoile blanche et trop tôt tombée."

Et du même auteur

par Justine http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2019/06/la-jeune-fille-et-la-nuit-guillaume-musso.html , http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2020/08/seras-tu-la-guillaume-musso.html et  http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2018/12/et-apres.guillaume-musso.html

par Evelyne  http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2017/09/un-appartement-a-paris-guillaume-musso.html

par Stéphanie C.  http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2017/04/l-instant-present-musso.html

Lire la suite

Natt, Ragnar Jonasson

10 Décembre 2019 , Rédigé par Erik Publié dans #Roman

    Dans le ciel toujours ensoleillé de cet été en Islande, nous suivons le policier Ari Thor qui est en charge d’élucider la mort d’un homme que tout le monde connait au village. L’homme a été battu à mort.

   Ragnar Jonasson ne se contente pas de nous parler de l’enquête; comme tous les auteurs Islandais, il détaille tous les seconds rôles, il enchevêtre l’histoire principale avec plein de petites histoires, de vies de tous les jours.

   Le rythme est lent, sec comme un été islandais. Très réussi.

Lire la suite

Sur la route du papier, Erik Orsenna

4 Décembre 2019 , Rédigé par Erik Publié dans #Essais, #Roman

    Avant de nous parler des moustiques (voir lien article ci-dessous), Erik Orsenna en bon écrivain nous a parlé du papier. Il a suivi la route du papier de façon chronologique, de sa création en Chine à sa production aujourd’hui mondiale.

   On y apprend son historique mais aussi sa technique de fabrication. En fait ses techniques de fabrication, à partir de tissu puis de diverses fibres de bois ou d’autres celluloses. On rend visite à un village au Japon où les techniques ancestrales de fabrication sont encore de mise et dont le papier produit est recherché dans le monde entier. On apprend que l’eucalyptus est l’arbre roi pour fabriquer du papier et qu’il n’est pas l’arbre destructeur de forêts comme on l’a si souvent entendu. On apprend aussi que le papier est depuis longtemps la matière la mieux et la plus recyclée de toutes les matières dont nous nous servons. Le secteur du papier d’écriture ne se porte pas trop bien mais le secteur du papier absorbant est en large croissance.

   Sous la plume d’Erik Orsenna, le papier devient un personnage que nous avons le plaisir à suivre partout où il est et va. Le papier est bien vivant, respectons-le.

   Cet ouvrage nous ré-apprend que le livre n’est pas important seulement par son contenu mais que le contenant l’est tout autant en étant un concentré de technologie dont il n’a pas à rougir face aux supports dits modernes que sont tablettes et autres smartphones.

Sur les moustiques, un autre ouvrage du même auteur proposé par Erik sur le blog :

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2019/09/geopolitique-du-moustique-erik-orsenna.html

Lire la suite