Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les couleurs de l'infamie, Albert Cossery

25 Avril 2019 , Rédigé par Cécile

   Un livre, c'est un voyage... et je vous emmène dans l'Egypte d'aujourd'hui. Ou presque ; car le roman que je vous présente a été écrit en 1999 par Albert Cossery, écrivain égyptien vivant à Paris.

   Les couleurs de l'infamie est un chef d'oeuvre d'ironie grinçante. Voici l'histoire : un pickpocket habile, élégant et intelligent trouve, dans le portefeuille d'un promoteur immobilier véreux, une lettre prouvant sa responsabilité dans l'effondrement d'un immeuble du Caire qui provoqua la mort de dizaines de personnes. Avec des amis philosophes, il va rencontrer la crapule. Tout le roman se déroule au Caire, en partie dans la Cité des Morts, un cimetière aménagé en lieu d'habitation depuis longtemps. On y trouve des scènes de rue formidables, des portraits de pauvres bougres avec une philosophie de la vie unique.

   L'auteur rend à nouveau hommage à "ceux qui ont compris que la vie est ailleurs que dans la possession de biens matériels". L'auteur nous dit encore sa haine des nantis mais il sait bien qu'en finir avec un despote ne signifie pas la fin de la misère et de l'injustice. Très drôle et désespéré en même temps, Monsieur Cossery pratique une ironie mordante à l'égard du pouvoir. Dans une interview à l'occasion de la sortie de ce livre, le vieux dandy assurait que désormais, il n'écrirait plus ... et il a tenu parole.

Un article sur l'auteur : 

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2019/04/albert-cossery-le-voltaire-du-caire.html

Lire la suite

Vie de Herta Müller, de Roumanie

22 Avril 2019 , Rédigé par Cécile Publié dans #Auteur, #Roman

   A l'automne 2009 le prix Nobel de littérature est décerné à une femme presque inconnue en France : Herta Müller. Elle a alors 56 ans et vit à Berlin, mais elle est d'origine roumaine et a été tellement persécutée qu'elle a été obligée de quitter son pays.

   Herta a grandi dans la campagne, avec des personnes dures, rudes, puis elle est partie faire des études à Timisoara. Une fois diplômée, elle devient traductrice dans une entreprise locale, mais elle écrit, elle se rebelle et elle est harcelée par les sbires du régime Ceausescu. Elle vit de peur, d'angoisses, de filatures dans la nuit, de lettres ouvertes, de dénonciations, de menaces de tout, puis de menaces de mort. Un jour elle va recevoir un passeport, et on la pousse hors du pays en 1987 : cela l'a certainement sauvée. Certains de ses amis étudiants ont été suicidés. Elle se reconstruit en Allemagne, elle parle allemand et continue à écrire, puis elle est publiée.

   Je vous conseille de lire Animal du coeur, un roman qui raconte sa jeunesse. Puis d'autres titres comme L'homme est un grand faisan sur terre ou encore La convocation, ce sont des romans du quotidien dans la Roumanie des années 70 et 80. 

   L'académie de Suède l'a choisie pour le Nobel car elle a "avec la densité de la poésie et l'objectivité de la prose, dessiné les paysages de l'abandon."

   Ses romans décrivent souvent la vie sous le régime totalitaire, comme pour mieux oublier, pour surmonter et témoigner surtout.

   Un autre article de Cécile présente Animal du coeur http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2019/03/animal-du-coeur-herta-muller.html

Lire la suite

Il faut beaucoup aimer les hommes, Marie Darrieussecq

17 Avril 2019 , Rédigé par Estelle Publié dans #Roman

  Sur la quatrième de couverture on peut lire "Une femme rencontre un homme. Coup de foudre. L'homme est noir, la femme est blanche. Et alors?".

   Oui, et alors? Il faut beaucoup aimer les hommes, prix Médicis 2013, est-il un roman sur une couleur, la couleur de la peau douce d'un homme, ou un roman sur la passion, la passion d'une femme et son attente? 

   C'est l'histoire de deux seconds rôles à Hollywood proches de George Clooney, Solange Oïhoma XXX et Kouhouesso Nwokam, une histoire au son de J'ai deux amours d'Edith Piaf et de Pata Pata de Makeba, une histoire entre Hollywood, Paris et le Congo ou plutôt le Cameroun, entre les vagues du Pacifique et l'humidité moite de la forêt africaine où Kouhouesso va tourner son premier film Le coeur des Ténèbres.

   Un très beau roman avec lequel j'ai eu le plaisir de découvrir l'écriture élégante et profonde de Marie de Darrieussecq.

   "Il lui parlait du Congo. Pas n'importe quel Congo, pas le petit de Brazzaville, non, le grand de Kinshasa, où très vite il n'y a plus de route mais les longs bras du fleuve".

   "Deux mois et demi. Au bout de combien de temps se rompt un lien? se dénoue une histoire? L'amour, lui, empirait. L'amour idiot, celui qui empêche de vivre." 

Lire la suite

Petites histoires pour futurs et ex-divorcés, Katarina Mazetti

14 Avril 2019 , Rédigé par Estelle Publié dans #Roman

   Comment qualifier ce livre ? Peut-être de réalisme hilarant à la suédoise. 

    Katarina Mazetti nous offre des instants choisis de vie conjugale ou de solitude avant et après le mariage ou le divorce. Criants de vérité, points de vue de femmes, visions d'hommes. 

   A lire en riant ! 

   Du même auteur j'ai beaucoup aimé Le mec de la tombe d'à côté, dont voici une lecture de Stéphanie C. http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2017/06/le-mec-de-la-tombe-d-a-cote-katarina-mazetti.html ainsi que Le caveau de famille.

   Katarina Mazetti une auteure suédoise à découvrir !

Lire la suite

S'ouvrir à son coeur d'enfant pour naître à soi, Marie-France et Emmanuel Ballet de Coquereaumont

10 Avril 2019 , Rédigé par Ofélia Publié dans #Développement personnel

   Pouvoir se libérer du poids du passé lorsque celui-ci nous empêche de profiter pleinement du moment présent, voilà ce que ce livre nous permet d'approcher, d'expérimenter … en nous invitant à aller de l'avant, à créer de nouvelles expériences positives, enrichissantes, en devenant  plus authentique et ainsi pouvoir mieux se relier à soi et aux autres !

   Ce livre continue de m'inspirer dans mon cheminement intérieur, ouvrant des perspectives nouvelles, humanistes en allant à la recherche de l'enfant intérieur pour le consoler, l'apaiser et lui permettre de grandir, de s'épanouir.

   C'est une invitation à mieux vivre sa vie, être plus heureux en reconnaissant ses faiblesses pour libérer une force nouvelle et durable.

 

Lire la suite

La Princesse de Clèves, Madame de Lafayette

8 Avril 2019 , Rédigé par Estelle Publié dans #Roman

   La Princesse de Clèves est souvent considéré comme l'acte de naissance du roman français moderne. Il paraît en 1678. Madame de Lafayette est l'une des toutes premières femmes de Lettres et une représentante des Précieuses (non ridicules) qui constituent un classicisme au féminin. 

   L'intrigue purement amoureuse - et non historique - se situe sous le règne d'Henri II en 1558 et 1559. Le début du roman nous obligera donc à revoir notre histoire de France afin de comprendre les intrigues de la Cour, les alliances et mariages arrangés pour les intérêts de l'Etat avec l'Angleterre et l'Espagne, ou plus souvent pour les intérêts personnels des grandes lignées, les de Guise, Navarre, Poitiers, Condé. 

   Le Prince de Clèves, second fils du duc de Nevers, est éperdument amoureux de Mademoiselle de Chartres et parvient finalement à l'épouser. Mademoiselle de Chartres acquiesce à cette union par raison, n'ayant encore jamais connu la passion qu'elle rencontrera peu après son mariage en la personne de Monsieur de Nemours. 

   Mme de Lafayette, comme ses amies Précieuses, croit en l'impermanence de la passion, est convaincue qu'elle ne se maintient que si l'un des deux amants ne cède pas aux avances de l'autre et qu'il ne peut exister d'amour profond et durable dans le couple. Elle recherche donc le repos, les plaisirs "tranquilles".

   La Princesse de Clèves est un drame passionnel où même la grande vertu de l'héroïne ne lui apporte pas le bonheur. Il fait réfléchir sur la condition de la femme au XVIè siècle bien sûr mais aussi sur les relations amoureuses et la notion de couple de nos jours.

   Alors d'après vous quelle aurait dû être la conduite du Prince et de la Princess de Clèves, de leurs amis et de monsieur de Nemours? 

En voici un extrait  " les hommes conservent-ils de la passion dans ces engagements éternels? Dois-je espérer un miracle en ma faveur? Et puis-je me mettre en état de voir certainement finir cette passion dont je ferai toute ma félicité? "  

 

Lire la suite

Animal du coeur, Herta Müller

4 Avril 2019 , Rédigé par Cécile Publié dans #Roman

   Dans ce roman l'auteur nous raconte son enfance et son adolescence dans les années 70 dans la campagne roumaine. Elle vient d'une famille où toutes les générations vivent ensemble, chaque membre a vécu des choses très dures pendant et après la seconde guerre mondiale. Tous cohabitent avec leur passé et ce sont des personnes rudes, sans aucune affection ni compassion. L'enfant joue dans la campagne, grandit et va étudier à Timisoara. Les années étudiantes sont un peu plus riantes, mais très perturbées par le système politique qui impose à tous une surveillance permanente et un contrôle de la vie de tous.

   C'est un roman terrible qui raconte des vies d'angoisse, de filatures, d'interrogatoires, et donc une vie de peur quotidienne. La menace plane, le désespoir habite tout le monde et les assassinats politiques sont très courants.

   Ce roman est un témoignage de ce régime de terreur sous le dictateur Ceausescu. Quand on veut écrire, marquer une légère différence et tout simplement vivre en réfléchissant, c'est alors une vie suspecte pour le système politique en place. L'auteur nous raconte cette vie de peurs jusqu'au jour où elle a pu quitter la Roumanie de manière officielle.

Retrouvez un article sur Herta Müller par Cécile http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2019/03/vie-de-herta-muller-de-roumanie.html

Lire la suite