Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Partageons nos Lectures

Et tu trouveras le trésor qui dort en toi, Laurent Gounelle

30 Juin 2017 , Rédigé par Estelle Publié dans #Roman, #Développement personnel

   Le dernier livre de Laurent Gounelle est surprenant.

   En ouvrant son 4è ouvrage je ne m'attendais pas à découvrir une relecture de la Bible comparée au Tao Te King. Laurent Gounelle y décode les préceptes de Jésus et de Lao Tseu, et nous apporte son éclairage sur les grandes paraboles. Il revisite les thèmes de l'égo, de l'instant présent, de l'éveil, du tout selon la vision orientale non-dualiste. Il associe spirituel et développement personnel pour nous offrir des mises en pratique dans la veine de "l'homme qui voulait être heureux".

   Après une première partie un peu laborieuse, le rythme s'accélère et la démonstration est passionnante. 

   Retrouvez aussi un article sur Laurent Gounelle via l'onglet AUTEUR du site.

   

Lire la suite

Tuer le Cancer, Professeur Patrizia Paterlini-Bréchot

25 Juin 2017 , Rédigé par Cyril Publié dans #Roman, #Essais

   Je n’irai pas par quatre chemins : ce livre devrait être distribué à la planète entière et son auteur distinguée par le Prix Nobel de médecine. Et je ne serais vraiment pas étonné qu’elle en soit un jour le récipiendaire. Si une personne sur Terre mérite ce Prix, c’est justement, évidemment le Professeur Patrizia Paterlini-Bréchot. Je me suis toujours dit que si j’avais eu plusieurs vies et donc plusieurs métiers, l’un d’entre eux eut été chercheur contre le cancer. Et ce, non pas - et par grande chance - parce qu’il s’agirait là de prendre une revanche contre une maladie héréditaire qui aurait frappé mes proches à plusieurs reprises. Non, tout simplement parce qu’il s’agit là de l’un des plus grands tueurs de notre temps et que j'aurais eu plaisir à utiliser mon cerveau pour le traquer, le comprendre, l’observer afin de mieux le détruire, mieux l’éradiquer, mieux l’anéantir.

   Cette vie, cette quête, ce combat, Patrizia Paterlini-Bréchot vient de les mener et elle a tout simplement remporté une bataille décisive qui devrait en toute logique, conduire la science et la médecine vers la voix de la victoire sur le cancer. Je ne vous relaterai pas le livre in extenso ici mais en substance, nous savons aujourd'hui que le cancer tue parce que tout simplement nous lui laissons le temps de se développer et donc de tuer. Cette maladie bénigne à ses prémices devient avec le temps très forte, destructrice, incontrôlable. La parade : par le biais d’une simple prise de sang, la détecter suffisamment en amont afin de ne pas lui laisser le temps de devenir cette tueuse implacable. La méthode : après un travail colossal de recherches et de mises au point, la possibilité désormais de détecter les cellules annonciatrices de la maladie. La stratégie : la prévention et ainsi l’éradication garantie. C’est là la victoire du Professeur Paterlini-Bréchot. Car dès lors que l’on connait l’identité du tueur, ses modes opératoires, où et quand il va frapper, les chances de le mettre hors d’état de nuire sont en principe on ne peut plus grandes… Soyons bien clair, il n’y aura jamais de vaccin contre le cancer car cela est tout simplement impossible. Je vous invite à lire ce livre pour savoir pourquoi. Un livre écrit avec intelligence et humanité. Le Professeur Patrizia Paterlini-Bréchot explique au travers d’une vulgarisation intelligente et accessible les subtilités techniques et scientifiques du fonctionnement de cette maladie. Mais son propos est aussi sous-tendu par une trame d’humanité et d’humanisme qui sont des composantes essentielles du combat qu’elle a mené. Elle nous raconte ses peines, ses doutes et ses souffrances multiples afin de mieux nous expliquer en quoi tout cela a été pour elle autant de moteurs pour l’aider dans sa quête et dans son succès dont nous devrions tous être les bénéficiaires si nous et les pouvoirs publics décidions d’avoir une démarche proactive/offensive vis à vis du cancer en menant des actions en dépistage a priori systématiques et régulières.

Une certitude, ce livre ne doit pas passer inaperçu. Il est un manifeste de santé publique dont la propagation doit être coûte que coûte aidée, supportée, assurée pour le salut de tous. Bravo Professeur!

Lire la suite

Le mec de la tombe d'à côté, Katarina Mazetti

23 Juin 2017 , Rédigé par Stéphanie C. Publié dans #Roman

    

   J'ai adoré l'écriture, le ton, l'humour mais aussi la sincérité!

   Un roman d'amour qui commence dans un lieu insolite et dont la fin n'est pas aussi heureuse que d'habitude, ouf!

   Une rencontre puis l'envie de se revoir mais la crainte d'être rejeté ou déçue. Puis le hasard et suivent plusieurs moments de bonheur mais...

   Je dois avouer que j'en tire aussi une certaine analyse de la société, l'opposition vie citadine et rurale, les apparences, le sens de l'adaptation à l'être aimé et des sacrifices mutuels, ce qu'il va m'apporter et pas ce que je vais lui apporter. Bref, on est comme on est (inspiration de Je suis comme je suis, Jacques Prévert, Paroles) ...

    Bonne lecture

Lire la suite

Publiez sur le site!

23 Juin 2017 , Rédigé par Estelle Publié dans #Site

 

Bonjour

Si vous souhaitez partager vos lectures, romans, essais de développement personnel, pièces de théâtre, recueils de poésies, envoyez-moi votre message via la page CONTACT.

Merci et à bientôt!

Estelle

 

Lire la suite

Contrebande, Enrique Serpa

21 Juin 2017 , Rédigé par Cécile Publié dans #Roman

    Il s'agit d'un premier roman oublié, écrit en 1938 à Cuba par un journaliste ... et traduit en français en 2008 seulement ! alors que l'auteur était de son vivant très admiré par Ernest Hemingway en personne... Ce roman est considéré comme un grand classique de la littérature cubaine contemporaine.
   C'est un roman sur la pêche, un roman d'aventure où les enjeux sont importants pour le bateau. L'équipage de bons marins aguerris fait face à un capitaine pleutre et angoissé. Enrique Serpa nous brosse des portraits magnifiques et pleins de force des travailleurs de la mer. Leur vie n'est que misère, la pêche ne rapporte plus rien et il faut se reconvertir dans la contrebande d'alcool avec les Etats-Unis. Risquée ... forcément dangereuse.
   Au delà du récit maritime avec ses très belles descriptions de la mer, du ciel et des atmosphères à bord, ce livre est une grande fresque sociale sur Cuba. Cette misère dans les ports, dans les campagnes, ces drames qu'elle entraîne dans les familles : ce grondement populaire prépare des grèves, et on voit là l'émergence de la révolution à Cuba. 
   Mais restons à bord, en en route pour ces 3 jours de navigation avec ces marins sur une goélette "élégante comme un cheval de course". Embarquons pour un voyage sous les étoiles des tropiques !

Lire la suite

101 raisons d'être optimiste et de croire en demain, Eduardo Punset

14 Juin 2017 , Rédigé par Estelle Publié dans #Développement personnel, #Essais

   Edouardo Punset, économiste espagnol spécialiste des nouvelles technologies, est convaincu que le développement de l'espèce humaine passera par la maîtrise des réseaux sociaux. Quel rapport me direz-vous? Les réseaux sociaux sont l'outil par excellence de l'homo sapiens sapiens du XXIè siècle. Ils vont nous permettre, de plus en plus, de transmettre la connaissance et aussi le bonheur puisque "chacun d'entre nous peut contribuer au bonheur de notre réseau, car le bonheur est contagieux". 

   Nous avons donc 101 raisons d'être optimistes et de croire en demain. Dans cet essai, Eduardo Punset fait appel aux dernières découvertes en évolution des espèces, biologie, génétique, pour énoncer haut et clair ce que nous pensons souvent tout bas: "l'intuition est un mode de connaissance aussi fiable que la raison", "l'amitié est le meilleur des médicaments", "si vous êtes passionné, si vous aimez profondément votre travail [...] vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie. Vous vivrez la vie qu'il vous convient de vivre."

   Notre seul devoir? Apprendre les clés de la gestion émotionnelle aux nouvelles générations ... après les avoir maîtrisées nous-mêmes bien sûr!

Lire la suite

Encore un instant, Claude Sarraute

10 Juin 2017 , Rédigé par Axelle Publié dans #Roman

   Nous ne sommes pas dans le grand roman et encore moins dans une histoire à l’eau de rose.

   Au travers d’un récit, Claude Sarraute nous conte son histoire par tranches de vie furtives. Ne comptez pas sur les rondeurs du phrasé ou la candeur des souvenirs pour découvrir un vécu peu commun pouvant faire des envieux (ou plus exactement  des envieuses).

   A l’aube de ses 90 ans, lucide face à une santé se dégradant un peu plus chaque jour,  Mme Sarraute sent bien que tout ce qui faisait sa «Vie» lui échappe petit à petit. Elle encaisse les douleurs, les remarques et l’indifférence.

   Elle pense sérieusement à tirer sa révérence avant que la vieillesse ne s’acharne sur elle, oui mais à quel moment prendre la décision ?

   Un livre fidèle à son auteure, cru et sans romantisme, nous rappelant qu’il est bon de guider notre vie mais aussi d'en profiter tant que cela nous est possible.

Lire la suite

Les poissons rouges, Jean Anouilh

4 Juin 2017 , Rédigé par Estelle Publié dans #Théâtre et Poésie

   

  Ecrite en 1968 c'est un pièce à plusieurs niveaux de lecture. Satire sociale et politique, drame ou comédie ironique?

   Anouilh se moque-t-il de la faiblesse d'Antoine qui se veut homme libre et se débat entre une femme aigrie, une maîtresse suicidaire et un ami d'enfance sangsue sans vergogne, ou lui porte-t-il un regard tendre?

   C'est la dure condition du gentilhomme qui se doit, pour l'Honneur, de supporter en silence les vicissitudes de la vie et les méchancetés des plus mal lotis que lui  en tendant l'autre joue.

   Une pièce déroutante, surprenante jusqu'au bout, qui amène à la réflexion.

 

 

Lire la suite

La vie est facile, ne t'inquiète pas, Agnès Martin-Lugand

2 Juin 2017 , Rédigé par Axelle Publié dans #Roman

   

   Voici la suite du premier roman à grand succès d’Agnès Martin-Lugand «Les gens heureux lisent et boivent du café».

   La vie de Diane suit son cours avec des hauts et des bas. Depuis son retour à Paris, Diane a résolument pris la décision d’affronter ses souvenirs et d’apprivoiser ses démons. Elle accepte de lâcher prise et s’ouvre vers une nouvelle vie qui lui ressemble. Un amoureux vient enfin à sa rencontre…

   C’est un roman tout aussi «féminin» que le premier, pour lequel on ne verse plus de grosses larmes. Le récit est très facile à lire et les quelques pointes d’humour de Félix sont appréciées.

Lire la suite