Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Jésus, j'y crois, Michael Lonsdale

28 Février 2021 , Rédigé par Estelle Publié dans #Roman, #Développement personnel

   Michael Lonsdale, acteur de cinéma et de théâtre, ayant notamment reçu le César du meilleur acteur pour son interprétation dans des Hommes et des Dieux de Xavier Beauvois, est décidé en septembre 2020 à l'âge de 89 ans.  

   Il nous laisse dans ce livre un magnifique témoignage sur sa rencontre avec Jésus et son histoire dans la foi, de Charles de Foucault à Eugène Delacroix, Rembrandt, Matisse ou Le Caravage. 

   "Chaque matin, je m'émerveille de la lumière."

   "Jésus est le coeur de la lumière, la source de toute respiration humaine. Cet homme est pour moi la vérité qui ne peut mentir."

   "Pour moi qui suis sensible à l'expression artistique, l'art est une forme de Dieu. La beauté est un des noms de Dieu."

   "Le Christ nous bouscule bien souvent, bouleverse notre tranquillité. Dieu nous attend, Dieu est un mendiant d'amour qui appelle ses enfants."

   "il y a de nombreux signes d'ordre spirituels qui me manifestent l'existence de Dieu. Je sens sa présence par les êtres humains que je rencontre, dans beaucoup d’événements... Le message du Christ passe d'abord par l'amour du prochain. Tout acte d'amour, c'est Dieu. Les relations humaines nous disent quelque chose de Dieu pourvu qu'elles soient bonnes et généreuses. Savoir que que Dieu est en toute personne, c'est une sacrée responsabilité et un bonheur incroyable : toute rencontre mérite d'être vécue. Nous pouvons vivre avec le souci du bonheur de l'autre. Et c'est Dieu qui passe."

   "Et je comprends mieux Saint-Paul qui ne nous demande pas de tout arrêter, de rester en prière, les mains croisées, et de passer notre journée en oraison, non ! La petite Thérèse de l'Enfant Jésus priait en faisant le ménage, en balayant le cloître du carmel de Lisieux. "C'est là où je prie le mieux" confie-t-elle à ses carnets ! Et il m'arrive aussi de prier en rangeant mon appartement, en cuisinant ... La petite Thérèse est formidable : cette gamine morte à vingt-quatre ans, a tout reçu de Dieu avec une simplicité et une inspiration incroyables. Alors, pourquoi ne pas la croire ? Prier, c'est possible, tout de suite, dans n'importe quelles circonstances. La prière se conjugue au présent ! Sainte Thérèse de Lisieux ne cesse de le répéter : "Pour aimer, je n'ai rien qu'aujourd'hui." Il faut vivre au présent, là où nous sommes, et tout peut arriver car Dieu est là. Inutile de le chercher ailleurs !"

Lire la suite

L'amour plus fort que ta peur - Les chemins de la guérison, Catherine Bensaïd

24 Février 2021 , Rédigé par Alizé Publié dans #Développement personnel, #Essais

    Dès la deuxième ligne, le ton est donné :
"Le mot "amour" est tabou dans le cadre d'une thérapie". Mais finalement n'est-il pas tabou au fond de soi pour beaucoup ?

   Tout le monde croit que l'amour coule de source. Aimer devrait être naturel, mais ce n'est pas le cas pour tous. Pourquoi ? 

   Si l'amour est complexe, c'est qu'il est relié à nos émotions les plus anciennes, parfois quasiment taboues : nos peurs.

   A travers des récits, Catherine Bensaïd nous montre le chemin pour les apprivoiser, nous libérer et être aimant.

   Pour aimer l'autre, il faut d'abord s'aimer. Sans l'amour de soi, il est impossible d'aimer l'autre.

Lire la suite

Ar-Men, Emmanuel Lepage

20 Février 2021 , Rédigé par Estelle Publié dans #Théâtre et Poésie

    Depuis le 30 août 1881, Ar-Men veille à l'extrémité de la chaussée de Sein à dix kilomètres à l'Ouest de l’Île. 

   C'est l'histoire de sa construction et de ses gardiens de phares que nous conte Emmanuel Lepage au travers de ce magnifique illustré. Un superbe conte entre chantier impossible et légende de la cité d'Ys.

   A découvrir absolument : l'illustré et l'île de Sein bien sûr !

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Phare_d%27Ar-Men#:~:text=Le%20phare%20d'Ar%2DMen%20(Ar%20Men%20signifiant%20%C2%AB,arr%C3%AAt%C3%A9%20du%2031%20d%C3%A9cembre%202015.

Lire la suite

Soif, Amélie Nothomb

10 Février 2021 , Rédigé par Estelle Publié dans #Roman

   Etre ou ne pas être ? Pour Amélie Nothomb la question est plutôt : avoir ou ne plus avoir soif ?

   Dans ce roman sorti en 2019, Amélie Nothomb relate le procès, la crucifixion, la mort et la résurrection de Jésus narrateur de sa propre histoire. Il y médite sur ses doutes, ses qualités, ses défauts, son rapport à sa mère, à son corps, à Dieu, à sa compagne Madeleine. Jésus, humain, trop humain ? Une perspective intéressante. Chacun pourra imaginer la sienne. 

   Un livre facile à lire et bien écrit qui me donne envie de redécouvrir Amélie Nothomb que j'avais abandonnée depuis quelques années.

   Quelques extraits 

 "Avant l'incarnation, j'ai peu de souvenirs. Les choses m’échappaient littéralement : que retenir de ce que l'on n'a pas senti ? Il n'y a pas d'art plus grand que celui de vivre. Les meilleurs artistes sont ceux dont les sens détiennent le plus de finesse. "   

   "Dans un avenir que je ne situe pas, on mesurera le quotient intellectuel des individus. Cela ne servira guère. Par bonheur, on ne pourra jamais évaluer autrement que par l'intuition le degré d'incarnation d'un être : sa plus haute valeur."

   "Un poète dont je ne connais pas le nom dira dans l'avenir : "Tout le plaisir des jours est en leurs matinées." C'est aussi mon avis. J'aime le matin. Il y a une force inexorable en cette heure  du jour. Même si le pire a eu lieu la veille, il y a une pureté matinale." La citation est de François de Malherbe 1555-1628 poète officiel de Henri IV à partir de cinquante ans, puis de Louis XIII sous la régence de Marie de Médicis. 

   "J'ai toujours aimé être à l'abri tandis que la pluie redouble. C'est une sensation merveilleuse. On l'associe un peu sottement à la sérénité. En vérité, c'est une sensation de plaisir. Le bruit de la pluie exige un toit comme caisse de résonnance, c'est la meilleure place pour apprécier le concert. Partition délicieuse, subtilement changeante, rhapsodique sans esbroufe, toute pluie tient de la bénédiction."

   "Un jour, on prétendra que personne n'est irremplaçable. C'est le contraire de ma parole. L'amour qui me consume affirme que chacun est irremplaçable. Il est terrible de savoir par avance que mon supplice ne sert à rien."

   "J'ai la foi. Cette foi n'a pas d'objet. Cela ne signifie pas que je ne crois en rien. Croire n'est beau qu'au sens absolu du verbe. La foi est une attitude et non un contrat. Il n'y a pas de cases à cocher. Si l'on savait la nature du risque en quoi la foi consiste, cet élan ne dépasserait pas le calcul de probabilités. Comment sait-on qu'on a la foi ? C'est comme l'amour, on le sait. On n'a besoin d'aucune réflexion pour le déterminer. Dans le gospel il y a : "And then I saw her face, yes I'm a believer." C'est exactement cela qui montre combien la foi et l'état amoureux se ressemblent : on voit un visage et aussitôt tout change. On n'a même pas contemplé ce visage. On l'a entrevu. Cette épiphanie suffit. Je sais que pour beaucoup de gens, ce visage sera le mien. Je me persuade que cela n'aura aucun espèce d'importance. Et pourtant, si je veux être honnête, cela me sidère. Il faut accepter ce mystère : vous ne pouvez pas concevoir ce que les autres voient dans votre visage. Il y a une contrepartie au moins aussi mystérieuse : je me regarde dans le miroir. Ce que je vois dans mon visage, personne ne peut le savoir. Cela s'appelle la solitude."

Lire la suite

Aimer sans masque, Sarah Serievic

5 Février 2021 , Rédigé par Alizé Publié dans #Développement personnel

 Sarah Serievic, actrice devenue psychothérapeute, nous guide sur le chemin de l'amour. Elle nous montre l'importance de faire tomber les masques derrière lesquels nous nous cachons inconsciemment pour nous protéger, ces rôles qui nous empêchent d'être nous-mêmes et par ricochet qui nous empêchent de faire durer toute relation heureuse avec l'autre. 

   "Tu dormais dans mon coeur et je n'osais pas te réveiller". Comtesse de Ségur - citation page 18

   "Lorsque l'on commence à prendre soin de soi, à poser un regard authentique sur qui nous sommes, nous pouvons commencer à prendre vraiment soin de l'autre." Sarah Serievic, page 61

 

 

Editions : Seuil
Date parution : février 2020
Nombre de pages : 211

Lire la suite

Joe Roberts 6th Airborne, Sarah Castillo Palayer

1 Février 2021 , Rédigé par Estelle Publié dans #Roman

     Joe Roberts est canadien. A vingt-deux ans il s'engage pour "aller libérer le Vieux Continent de l'invasion fasciste". Ce 6 juin 1944, Il fait partie des parachutistes de l'opération Overlord. Quand il se réveille en Normandie, dans un couvent, l'atmosphère est particulièrement calme. Le temps semble être suspendu ou plutôt retourné en arrière. Et si la Seconde Guerre Mondiale était encore à venir ... une vingtaine d'année plus tard ?

   Voici le roman préféré de Sarah Castillo Palayer, jeune auteur que j'ai découverte grâce au blog. Merci Sarah ! Encore un superbe moment de lecture. Oui, je confirme, ce roman que je lis en dernier est aussi l'un de mes préférés avec A l'ombre des tilleuls où fleurissent les violettes. Une intrigue bien développée, une histoire romantique et historique, de belles références culturelles, un savoir-faire et une envie de partage qui caractérisent l'auteur.  A lire absolument pour un moment de détente intelligent.

"- Rassurez-vous, je possède deux autres vases de Galileo Chini, mais j'avoue que celui-ci classé art nouveau avec ses fleurs d'or est mon préféré."

   "Elle préparait tout aussi bien les teurgoules, gâteaux normands aux pommes et crêpes flambées au calvados que les lekech, challah ou hammann-taschen, au doux goût de son enfance." 

   "-C'est quoi le galuchat ? demanda Joe. - C'est un cuir de poisson cartilagineux comme la raie ou le requin que l'on utilise dans l'ébénisterie. Il y a différentes façons de le préparer, mais, quand il est poncé, le cuir devient lisse et laisse alors apparaître une surface cloisonnée de petites cellules qui font comme des rangées de perles scintillantes.""

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2019/11/a-l-ombre-des-tilleuls-ou-fleurissent-les-violettes-sarah-castillo-palayer.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2020/02/l-imprudence-du-chat-sarah-castillo-palayer.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2020/01/1476-sarah-castillo-palayer.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2020/11/des-oies-presque-blanches-sarah-castillo-palayer.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2020/03/le-salon-des-regrets-sarah-castillo-palayer.html

 

Lire la suite