Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La petite Faiseuse ou l'étonnant voyage d'une Fée, Sandrine Gestin

23 Décembre 2020 , Rédigé par Estelle Publié dans #Développement personnel, #Théâtre et Poésie

   La petite Faiseuse est un livre magnifiquement illustré qui raconte le chemin d'une fée pour se redécouvrir et ouvrir à nouveau ses ailes.

   Une fée se réveille. La nature qui l'entoure est belle. Soudain elle réalise qu'elle ne sait pas qui elle est, a perdu ses souvenirs et ne vole plus.

   Elle entreprend un voyage initiatique et, grâce à des rencontres insolites, va, peu à peu, reprendre confiance en elle et se reconstruire.

   Sous l'aspect d'un conte, Sandrine Gestin, illustratrice française née à Quimper en 1969, nous offre un ouvrage de développement personnel de toute beauté où "chacun [...] puisera ce qu'il cherche selon son chemin".

Et pour découvrir les autres créations de Sandrine Gestin https://www.sandrinegestin.com/

 

Lire la suite

Le tailleur de Panama, John Le Carré

14 Décembre 2020 , Rédigé par Cécile Publié dans #Roman

   Le grand maître du roman d'espionnage vient de tirer sa révérence à 89 ans. Il est mort dans son cher pays, l'Angleterre.

   On connaît bien John Le Carré pour ses formidables romans où les espions évoluent entre un club londonien et des capitales d'Europe centrale ou la Russie. Il nous a régalé de situations complexes, avec retournements d'agents fidèles, évasions incroyables par des circuits compliqués et longues stratégies élaborées pour démasquer des agents infiltrés.

   Le Tailleur de Panama est un roman d'espionnage bien sûr mais qui se situe sous les Tropiques. Il nous présente Harry, le plus distingué des couturiers de la ville, habillant la meilleure société du pays. Harry est un jour contacté par un jeune espion anglais sans scrupules qui cherche un informateur. Alors, notre tailleur au boniment bien rodé se prend au jeu , et progressivement il va passer son temps à lui raconter des bobards incroyables. Petites informations au début, puis élucubrations complètes dégénérant en délire total. Evidemment, il va en résulter des situations politiques inédites , nées de sa grande imagination, mais qui peuvent déclencher des crises diplomatiques.

   C'est un roman très drôle : la vie d'un espion quand tout dérape...

Lire la suite

François le Pape des pauvres, Andrea Tornielli

12 Décembre 2020 , Rédigé par Estelle Publié dans #Essais

   Padre Jorge Mario Bergoglio, actuel évêque de Rome, a été créé cardinal par Saint Jean-Paul II en 2001 et élu 266è pape de l'Eglise catholique le 13 mars 2013. Sa biographie, écrite en 2013 par Andrea Tornielli, journaliste, nous donne quelques pistes pour mieux connaître François, le frère jésuite.  "Padre Bergoglio, pape François, le premier pape jésuite, le premier latino-américain, le premier à choisir le nom du grand saint d'Assise".

   Selon les goûts de l'auteur à lire en écoutant "l'apaisant Canon de Pachelbel par le London Symphony Orchestra" https://www.youtube.com/watch?edufilter=NULL&v=s3RRQypEf4I ,ou version harpe celtique https://www.youtube.com/watch?edufilter=NULL&v=EiRc78FKkWw.  

   Selon les goûts du pape François regarder le Festin de Babettte et admirer la Crucifixion Blanche de Chagall.

   Quelques citations du pape François.

"François est l'homme de la paix. Et c'est ainsi qu'est venu dans mon coeur le nom : François d'Assise. Il est pour moi l'homme de la pauvreté, de la paix, l'homme qui aime et qui protège la Création; nous avons aujourd'hui une relation à la Création qui n'est pas vraiment bonne, n'est-ce pas ? C'est l'homme qui nous donne cet esprit de paix, l'homme pauvre ... Ah, comme je voudrais une Eglise pauvre, pour les pauvres !".

"Et maintenant nous entreprenons ce cheminement, évêque et peuple, ce cheminement de l'Eglise de Rome, qui est celle qui préside à la charité de toutes les églises. Un cheminement de fraternité, d'amour et de confiance en nous. Prions toujours pour nous, l'un pour l'autre, prions pour tout le monde, pour qu'on y retrouve une grande fraternité. [..] Maintenant je vous donnerai la bénédiction, et au monde entier, à tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté."

"La vie chrétienne consiste à témoigner avec joie, comme le faisait Jésus. Sainte Thérèse disait qu'un saint triste et un triste saint." Et la personne qui souffre a avant tout besoin "de savoir que quelqu'un l'accompagne, l'aime et respecte son silence et prie pour que Dieu entre dans cet espace de pure solitude."

"L'expérience chrétienne n'est pas idéologique, elle est définie par une totale originalité qui naît de l'étonnement dans la rencontre avec Jésus Christ, de l'émerveillement au sujet de la personne de Jésus Christ. Et cela, notre peuple le conserve et le manifeste dans la piété populaire."

"L'Eglise existe pour annoncer la vérité, la bonté et la beauté en personne, Jésus Christ."

"N'oublions jamais que le vrai pouvoir c'est le service.Et pour exercer le pouvoir, le pape doit entrer de plus en plus dans ce service qui a atteint son sommet lumineux sur la croix;  il doit contempler le service humble, concret, riche de foi, de saint Joseph et, comme lui, ouvrir les bras pour protéger l'ensemble du peuple de Dieu et accueillir affectueusement l'humanité entière, spécialement les plus pauvres, les plus faibles, les plus petits ... Seul celui qui sert avec amour sait protéger !"

"Il s'agit de protéger l'ensemble de la Création, la beauté de la Création ... d'avoir du respect pour toute créature de Dieu et pour le milieu où nous vivions. Il s'agit de protéger les gens, d'avoir soin de tous, de chaque personne, avec amour, spécialement des enfants, des vieillards, de ceux qui sont plus fragiles et qui souvent sont à la périphérie de notre coeur."

"Prier, pour moi, est d'une certaine façon un abandon dans lequel tout notre être s'offre à la présence de Dieu. C'est là que se réalisent, le dialogue, l'écoute, la transformation.  Porter son regard sur Dieu, mais par dessus tout se laisser regarder par lui. [...] je dois dire que je vis la plus grande partie de mon expérience religieuse quand je demeure, pour un temps prolongé, devant le tabernacle. Des fois, je m'assoupis, dans la position assise, et je me laisse regarder. J'ai le sentiment d'appartenir à un autre, comme si Dieu me prenait la main. Je crois qu'il est important de parvenir à l'altérité transcendantale du Seigneur, qui est le Seigneur de toutes choses, mais qui, en tout temps, n'en respecte pas moins notre liberté. "

"La vérité est que je suis un pécheur que la miséricorde de Dieu a appelé d'une manière privilégiée. [...] ce qui me chagrine c'est de ne pas avoir été en maintes occasions compréhensif et bon. Dans ma prière du matin, au moment des intentions de prières, je demande à être compréhensif et bon. "   

"Ne cédons jamais au pessimisme, ne cédons jamais à cette amertume que le diable nous offre chaque jour." 

"le nouvel impérialisme de l'argent a même réduit de moitié le travail, le moyen par lequel s'exprime la dignité de l'homme, sa créativité, qui est à l'image de la créativité de Dieu. L'économie de spéculation n'a même  plus besoin du travail, elle ne sait plus quoi en faire. On idolâtre l'argent qui se fabrique à partir de lui-même. C'est pourquoi on n'éprouve aucun remords à transformer en chômeurs des millions de travailleurs."

"La mondanité spirituelle est un anthropocentrisme religieux qui a des aspects gnostiques. Le carriérisme, la recherche des promotions, cadre pleinement avec cette mondanité spirituelle." 

"Les cardinaux ne sont pas les agents d'une ONG, mais ils sont les serviteurs du Seigneur, sous l'inspiration de l'Esprit saint, cet Esprit saint qui fait la vraie différence entre les charismes et qui, en même temps, les unit au sein de l'Eglise." 

La profession de foi du pape François avant d'être ordonné prêtre :

"Je veux croire en Dieu le Père, qui m'aime comme un fils, et en Jésus, le Seigneur, qui a insufflé son Esprit dans ma vie pour me donner le sourire et m'amener ainsi au royaume éternel de la vie. 

Je crois en mon histoire, qui a été transpercée par le regard d'amour de Dieu et qui, le 21 septembre, premier jour du printemps, m'a conduit à une rencontre pour l'inviter à le suivre.

Je crois en ma souffrance, stérile en raison de l'égoïsme dans lequel je me réfugie.

Je crois en la petitesse de mon âme, qui cherche à avaler sans donner ... sans donner.

Je crois en la bonté des autres, que je dois aimer sans crainte, et sans jamais les trahir au profit de ma propre sécurité.

Je crois en la vie religieuse.

Je crois en ma volonté de beaucoup aimer.

Je crois en la mort quotidienne, brûlante, que je fuis, mais qui me sourit en me demandant de l'accepter.

Je crois en la patience de Dieu, accueillante et douce comme une nuit d'été.

Je crois en la présence de papa au ciel avec le Seigneur.

Je crois en la présence du père Duarte aussi, priant pour mon sacerdoce.

Je crois en Marie, ma mère, qui m'aime et qui ne me laissera jamais seul. Et j'attends la surprise de chaque jour où se manifesteront l'amour, la force, la trahison et le péché, qui m'accompagneront jusqu'à la rencontre définitive avec ce visage merveilleux dont j'ignore les traits, qui fuit constamment, mais que je veux connaître et aimer. Amen." 

Et quelques citations du pape émérite Benoît XVI.

"A l'origine de l'être chrétien il n'y a pas une décision éthique ou une grande idée, mais plutôt la rencontre avec un avènement, avec une Personne, qui donne à la vie un nouvel horizon et du même coup son orientation définitive." 

"Je voudrais que chacun de vous se sente aimé de ce Dieu qui nous a montré son amour infini. Je voudrais que chacun ressente la joie d'être chrétien".

A lire du pape François

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2020/08/sans-jesus-nous-ne-pouvons-rien-faire-etre-missionnaire-aujourd-hui-dans-le-monde-pape-francois.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2020/04/c-est-tous-les-jours-noel-pape-francois.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2020/07/loue-sois-tu-lettre-encyclique-laudato-si-sur-la-sauvegarde-de-la-maison-commune-pape-francois.html

 

 

Lire la suite

Le songe de Goya, Aurore Guitry

5 Décembre 2020 , Rédigé par Estelle Publié dans #Roman

   Voici un roman très original. Aurore Guitry nous conte un songe ou plutôt un cauchemar, celui du peintre espagnol Francisco de Goya, qui durera plusieurs mois, de décembre 1792 à mars 1793. 

   Goya, terrassé par une attaque, est accueilli par une vieille paysanne aux Mallos, petit village de l'Aragon ... à moins que ce ne soit à Cadix chez l'un de ses amis. 

   A Mallos une fête se prépare, Goya va peindre et danser pour les morts. A Cadix on va brûler Pelele lors du carnaval. 

   Une histoire fascinante inspirée par Los Caprichos, les Caprices, une série de quatre-vingt gravures, les quarante premières satiriques et critiques de la société espagnole, les quarante autres fantastiques et absurdes mettant en scène des êtres étranges issus de visions délirantes ... Le songe de Goya. 

 "La cour est prête à l'entendre. Dorénavant, il peindra aussi pour lui. La rumeur de sa guérison se répand dans Madrid et les commandes affluent. Tous les grands veulent leur portraits. Le jour, il croque leur visage. La nuit, il dessine les Mallos : Rosario, les moines, la Bruja et son cortège de fous qui bourdonnent autour de lui. Il les voit remplir les ombres sur les murs de son atelier. Ils lui réclament une fête qui durera toujours. Et Goya, qui se languit de ses délires, travaille à la leur offrir." 

Lire la suite

L'Ange Vengeur, Luis Sépulveda

1 Décembre 2020 , Rédigé par Estelle Publié dans #Roman

    Une courte nouvelle de Luis Sepulveda. Tout comme le narrateur on se demande où l'on est, où l'on va ... et puis cette histoire nous reste en tête pour longtemps : Luis Sepulveda profite d'une intrigue policière en première lecture pour nous inciter à réfléchir aux dérives d'un régime totalitaire. Edifiant !

   "Meier avait l'air agressif et j'avais peur pour mes os. Je n'aimais pas du tout être assis là, avec la certitude de vivre un temps volé qui ne m'appartenait pas, totalement étranger à celui auquel nos vies quotidiennes donnent un sens et qui, lui, nous appartenait vraiment."

   "Les flics sont très incrédules, surtout en face des tristes vérités d'un type dont l'unique aspiration est de vivre tranquille aux pauvres perspectives du présent, car le passé et toute sa splendeur est resté définitivement derrière lui et que l'avenir ressemble aux paris sur les courses de chevaux où tout dépend du vent, du terrain, de la boue, et plus que tout des joueurs qui parient gros. Il n'y a pas de vainqueurs naturels, mais des premières places décidées dans l'ombre. Les courses de chevaux sont truquées comme la vie, et il ne nous reste plus qu'à danser sur la musique de ceux qui paient l'orchestre."

Et pour continuer la lecture de Sepulveda

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2018/08/le-vieux-qui-lisait-des-romans-d-amour-luis-sepulveda.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2020/04/le-vieux-qui-lisait-des-romans-d-amour-luis-sepulveda.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2017/08/l-ombre-de-ce-que-nous-avons-ete-luis-sepulveda.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2020/04/mort-du-grand-conteur-chilien-luis-sepulveda.html

Lire la suite