Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Trëve, Primo Levi

30 Juillet 2019 , Rédigé par Cécile Publié dans #Roman

   Je vous avais présenté le roman que Primo Levi a écrit sur sa vie de prisonnier des nazis, http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2019/06/si-c-est-un-homme-primo-levi.html

mais lorsqu'il raconte la suite de sa vie, c'est à dire la fin du camp et le retour à la vie, c'est poignant et magnifique.

   Il s'agit de la période de transition sur la fin du camp d'Auschwitz. L'auteur nous raconte la longue errance à pied, parfois en train, d'un camp à un bivouac, à travers la Pologne, puis la Russie et toute l'Europe centrale.

   En 1945, les prisonniers libérés se sont débrouillés par leurs propres moyens pour manger, avancer et survivre encore. Les hommes sont très sensibles, très fragilisés et veulent rentrer dans leur pays, l'Italie. Primo Levi nous décrit ses compagnons de route, la solidarité rencontrée et les interminables galères pour rejoindre un pays libre à travers une Europe en ruines. Tous ces hommes libérés sont ensemble sur les routes et redécouvrent la vie, la nature, les femmes. Ce sont des portraits émouvants. Il faut lire ou relire Primo Levi !

 

 

 

Lire la suite

Les blessures du silence, Natacha Calestrémé

22 Juillet 2019 , Rédigé par Christine Publié dans #Développement personnel, #Roman

   ENFIN un livre qui propose un protocole de soins suite à l'emprise par un pervers narcissique : il s'agit de récupérer la partie de son âme qui a été volée. Merci infiniment à ma petite soeur de me l'avoir conseillé, c'était le juste moment pour moi de croiser sa route !

   Oui je me souviens : comme Amandine je sursautais sans raison et on me le reprochait. Oui je me souviens le petit jeu pervers du dîner, et tous les autres. Je me souviens de cette fatigue extrême, cet épuisement, cette course contre le temps sans pouvoir le rattraper jamais, ce stress permanent. Et puis, je sais cette perte de mémoire, ce cerveau qui se met sur off.

   De manière romancée, au travers d'une enquête policière à la recherche d'une mère de famille qui a disparu sans laisser de traces, Natacha Calestrémé nous fait vivre le quotidien d'une victime de pervers narcissique. Comme Marie-France Hirigoyen et Jean-Charles Bouchoux, dans les ouvrages que j'ai précédemment commentés sur ce blog et qu'elle cite, elle nous explique les processus de mise en place et comment s'en sortir.

   Mais voici longtemps que je cherchais un ouvrage qui donne des clés pour se reconstruire après. Dernièrement, lors d'un dîner, une amie me disait avoir tout lu sur le sujet et n'avoir rien trouvé; elle me confiait aussi sa certitude que le pervers narcissique est curable. Alors un grand merci à Natacha Calestrémé qui propose enfin un protocole de recouvrement de l'âme dans la bienveillance et pour le soin des deux interlocuteurs, "victime" et "bourreau", ou plutôt deux êtres humains avec des failles qui se sont imbriquées. 

   Quelques extraits

"J'ai réussi à ne plus lui en vouloir même s'il n'a jamais reconnu ses torts. Au début lui pardonner était envisageable mais j'y suis arrivée. La clef, c'est que je l'ai fait pour moi, pas pour lui. Il fallait que je sorte de ma position de victime."

"C'est quand même bizarre d'être à ce point maltraitée par son mari et de ne se rendre compte de rien. Je ne comprends pas pourquoi je me suis laissé faire comme ça."

"Il faut en dire le moins possible sur soi et ne rien dévoiler de personnel. Tout ce que vous livrez sera utilisé contre vous à un moment donné. Ensuite, il ne faut pas se justifier. Comme je viens de le dire, le pervers a toujours raison."

"- L'emprise est utilisée pour déposséder l'autre de sa confiance, de sa force et de son estime de soi.

- La victime n'est plus capable de penser normalement.

- Le pervers puise l'énergie de son entourage.

- La victime a le sentiment de perdre sa vitalité.

- Pour ne pas perdre la raison, la victime entre dans une forme de dissociation. Ses pensées sont séparées du reste de sa personnalité et elle devient l'observatrice extérieure du harcèlement qu'elle endure.

- Suite aux traumatismes générés par cette violence physique ou psychique, la fuite mentale se révèle être la seule protection possible face à l'inconcevable, ce qui est souvent considéré comme de la passivité par l'entourage."

"Lors de violences ou de harcèlement, la souffrance psychique est terrible. Le corps va également chercher à nous protéger en extrayant une partie de notre mental. On devient alors "observateur" de la situation comme si on n'était pas impliqué. D'où l'absence de réaction et parfois des pertes de mémoire relatives au drame.  [...] Un peu de notre âme s'échappe pour éviter de sombrer dans la folie liée à l'inconcevable. Le principe de cette méthode est de récupérer ce qui manque. [...] La victime d'emprise ou de harcèlement reste près du pervers parce qu'elle ne peut pas s'abandonner elle-même. L'autre a quelque chose qui lui appartient."

   Ouvrages de référence : 

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2019/01/femmes-sous-emprise-les-ressorts-de-la-violence-dans-le-couple-marie-france-hirigoyen.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2019/07/les-pervers-narcissiques-jean-charles-bouchoux.html

   

Lire la suite

L'horizon à l'envers, Marc Levy

17 Juillet 2019 , Rédigé par Justine Publié dans #Roman

    On imagine au début vivre le quotidien de trois jeunes étudiants en neurosciences aux Etats-Unis ...

   Mais les choses prennent très vite une tournure à la fois inattendue, extraordinaire et tellement émouvante qu'on en a les larmes aux yeux une bonne partie du livre.

   La chute est tout simplement inimaginable et le paquet de mouchoirs peut être vidé très rapidement pour les plus sensibles.

Autres lectures du même auteur sur le blog

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2019/06/ghost-in-love-marc-levy.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2019/04/vous-revoir-marc-levy.html

Lire la suite

Cupidon a des ailes en carton, Raphaëlle Giordano

11 Juillet 2019 , Rédigé par Ofélia Publié dans #Roman

   Deux êtres qui s'aiment éperdument ; mais voilà que Meredith, comédienne et en manque de confiance en elle, veut mettre à l'épreuve cet amour en s'éloignant quelques mois de son amoureux, Antoine, pour se convaincre qu'elle est capable de s'aimer pour ce qu'elle est et de grandir sans lui. Lui qui a tout pour plaire : il est beau, sûr de lui, a réussi sa vie professionnelle….

   Alors elle se lance ce défi pour améliorer sa capacité à aimer vraiment, ce qu'elle appelle "l'Amourability", et part en tournée avec sa meilleure amie Rose, pour entreprendre un "Love Tour" : tour d'elle-même, tour de l'amour entre elle et Antoine.

   Ce roman est plein de péripéties, plein des facéties de Cupidon qui va leur jouer quelques farces…. jusqu'à…

   Je vous laisse découvrir cette belle histoire et sa fin !

Du même auteur sur le blog, un article d'Annelise

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2017/02/ta-deuxieme-vie-commence-quand-tu-comprends-que-tu-n-en-as-qu-une-raphaelle-giordano.html

Lire la suite

La ferme africaine, Karen Blixen

8 Juillet 2019 , Rédigé par Cécile Publié dans #Roman

   Quel magnifique roman que cette célèbre Ferme africaine de Karen Blixen. Vous avez tous en tête le film sorti en 1985 avec Meryl Streep et Robert Redford, tous les deux admirables dans des paysages d'Afrique inoubliables. 

   Écrit en 1937 ; après son retour ruinée en Europe, Mme Blixen refait sa vie et devient écrivaine.

   Ce livre est le récit passionné de sa vie au Kenya près des tribus Massaï. Elle y a dirigé une grande ferme qui produisait du café. Elle chassait et recevait tous les étrangers qui passaient par là. Elle survolait en avion de grands territoires, amoureuse des couleurs et des troupeaux d'animaux.

   Ce roman est un grand chant d'amour pour l'Afrique, la nature et les hommes.

Lire la suite

Les pervers narcissiques, Jean-Charles Bouchoux

4 Juillet 2019 , Rédigé par Christine Publié dans #Développement personnel

   J'ai chroniqué sur ce blog il y a quelques mois  le livre de Marie-France Hirigoyen  Femmes sous emprise suite à l'émission de France 5 Le Monde en face du 8 janvier dernier  sur les pervers narcissiques.  http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2019/01/femmes-sous-emprise-les-ressorts-de-la-violence-dans-le-couple-marie-france-hirigoyen.html. Les femmes et les hommes en reconstruction y confiaient qu'il faut du temps, parfois beaucoup de temps, pour sortir de l'emprise, récupérer, se réparer et se redécouvrir pour avancer.

   Les pervers narcissiques de Jean-Charles Bouchoux présente le sujet sous l'angle du thérapeute. Il apporte des clés de compréhension de ce qu'est la perversion narcissique, comment un enfant le devient, quels sont les modes opératoires de l'adulte et comment leur échapper. 

   Un ouvrage complet et complémentaire de celui de Marie-France Hirigoyen, qui aborde, entre autres, les thèmes du ça, du moi, du surmoi, de l'Oedipe, des pulsions, du déni, du clivage, de la projection et des injonctions paradoxales, mais où il manque aussi néanmoins le chapitre que j'attendais sur : pourquoi entre-t-on en relation avec un pervers narcissique et quelles failles narcissiques l'attirent? 

   Si vous souhaitez accompagner des personnes autour de vous qui ont vécu ou vivent cette expérience, lisez ce livre et procédez avec douceur, dans l'ordre. Pour approfondir, vous y trouverez aussi une étude de cas et un témoignage.

   "Dans le travail d'accompagnement avec les victimes de pervers, il est très important de procéder par ordre. Nous pourrions envisager de proposer à la victime de se remettre en question et de chercher à savoir pourquoi elle a permis cela, ou pourquoi elle a rencontré ce genre de personnage. Or le pervers vient de passer beaucoup de temps à demander à son partenaire de porter sa culpabilité. On l'imagine bien, la victime, au sortir de cette expérience, aura beaucoup de mal à se remettre en question et ce serait lui faire porter une charge supplémentaire, au risque de la faire souffrir plus encore, que de le lui demander. Or elle a souvent subi des attaques qui ont sévèrement dévalorisé son image. La remise en question pourra donc faire partie du chemin, mais elle devra intervenir qu'après un long travail apparenté au deuil suivi d'une reconstruction et d'une réappropriation de son identité".

   "il nous appartient de nous rencontrer nous-mêmes, de réfléchir à nos propres valeurs et d'accepter d'être tels que nous sommes, avec nos défauts et nos qualités, quitte à perdre une partie de notre entourage".

   "Quant à la victime du pervers, elle devra respecter des processus équivalents à ceux du deuil pour espérer échapper à l'emprise de son bourreau : sortir du déni, accueillir colère et tristesse pour pouvoir se reconstruire."

 

Lire la suite