Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

roman

Fatima Le ciel est lus fort que nous, Guillaume Hünermann

30 Juin 2021 , Rédigé par Estelle Publié dans #Roman

   Voici l'histoire des apparitions de Marie en 1917 à la Cova da Iria en Fatima au Portugal.

   Guillaume Hünermann, prêtre et écrivain, a pu interroger certains des protagonistes - parents de Lucia, Jacinta et Francisco, les jeunes bergers - et relate les faits de manière simple et romancée, donc très accessible.

   Le texte est à la fois intelligent et poétique. Un bon moment de lecture et d'instruction. Ce livre m'a été conseillé par le libraire de la librairie catholique internationale à Lourdes que je vous recommande.

   "Une journée splendide ! De la lumière hivernale, le soleil inonde la Serra de Aire. Les collines aux pentes douces, couvertes d'oliviers, de pins et de figuiers, reposent, rêveuses, sous le ciel bleu. Une fois encore, je sors de la majestueuse basilique, blanche comme neige, qui se dresse au creux du gigantesque coquillage qu'évoque la Cova da Iria, et je m'enfonce au cœur de la lande silencieuse de Valinhos. Quelques brebis, quelques chèvres broutent parmi les rochers du Cabeço. Un petit berger joue sur sa flûte un air mélancolique. Lui à part, tout n'est que silence, majestueux silence. Voici donc le pays qui fut le théâtre de surprenants prodiges : il vit le disque d'or traverser le ciel, la pluie de fleurs, la danse du soleil."

   "Le ménestrel s'assit sur un bloc de rocher, et allongea les jambes pour les exposer aux chauds rayons du soleil. Les poètes, dit-il ensuite, vivent dans un autre monde qu'ils se forgent eux-mêmes. Pour eux, il est réel et vrai ; il l'est également pour tous ceux qui les croient."

   "Vous avez dû avoir beaucoup à souffrir, et vous souffrirez certainement davantage encore. Quand votre cœur est dans la peine, bornez-vous à dire avec calme et ferveur ces simples mots : Mon Jésus, je vous aime ! Doux Coeur de Marie, soyez mon salut !"

   "Et le soleil dansa ! Il était maintenant rouge comme du feu, et il dansait au-dessus de la terre une sarabande embrasée. Enfin ! Enfin il s'arrêta dans cette ronde incompréhensible, il reprit sa position première et brilla de nouveau de toute la splendeur de midi. "

 

   

    

    

Lire la suite

Odette Toulemonde et autres histoires, Eric-Emmanuel Schmitt

26 Mai 2021 , Rédigé par Estelle Publié dans #Roman

   Voici un recueil de nouvelles agréables à lire et intéressantes à méditer. Il s'agit de la vie de tout un chacun, des detours qu'elle prend, des rencontres qui la façonnent et du choix que nous avons de la saisir du bon côté ... ou non. 

   Eric Emmanuel Schmitt met en scène une millionnaire et un artiste peintre, une femme pessimiste qui choisit une union improbable avec un homme qui voit la vie en rose, un héritage non reconnu qui n'est pas sans rappeler la nouvelle de Maupassant la Parure et, bien sûr, Odette Toulemonde et l'écrivain Balthazar Balsan.

   Eric-Emmanuel Schmitt est décidément un auteur qui me plaît. Il me reste à découvrir ses pièces de théâtre et notamment la Nuit de Valognes qui sera bientôt jouée par l'une de mes amies. 

  Je vous propose un très court extrait "Hélène souffrait de vouloir faire coexister deux exigences qui se répugnent : l'idéalisme et la lucidité." ainsi que plusieurs lectures d'autres romans du même auteur

Lire la suite

Le Tableau du Maître flamand, Arturo Pérez-Reverte

17 Avril 2021 , Rédigé par Cécile Publié dans #Roman

   

   Voilà un formidable roman policier autour du jeu des échecs.

   Un vieux tableau classique représente une partie interrompue il y a cinq siècles. Sa poursuite par des joueurs compétents peut permettre de résoudre un problème historique. Mais un expert en art est assassiné, alors l'énigme devient enquête policière puis une stratégie pour comprendre et démasquer le joueur invisible assassin. Une restauratrice de tableaux, une marchande d'art, un antiquaire et des joueurs d'échecs vont unir leur intelligence pour maîtriser la diabolique partie. Car les différentes pièces du jeu d'échecs symbolisent les personnages d'aujourd'hui dans leur vie à Madrid.

   Ce roman très original a été traduit dans le monde entier et a été couronné en France par le Grand Prix de littérature policière en 1993.

Lire la suite

Tsippora, Marek Halter

9 Mars 2021 , Rédigé par Estelle Publié dans #Roman

    Marek Halter, écrivain français et Juif d'origine polonaise, offre ici un roman distrayant et instructif à la fois, une fresque littéraire qui nous fait découvrir la vie de Moïse sous un angle nouveau, celui de sa compagne Tsippora.

   Tsippora, Kouchite et fille adoptive de Jethro, le prête et roi de Madian, rêve d'un homme "vêtu du pagne des princes d'Egypte, les bras chargés de bracelets d'or" qui la délivre d'un naufrage en traversant à pied la mer des Joncs. Quelques jours plus tard un étranger la sauve d'une attaque près du puits alors qu'elle est partie puiser l'eau avec ses soeurs. Qui est-il et pourquoi se cache-t-il dans les grottes surplombant la mer ? Voleur et meurtrier en fuite ou puissant seigneur ? 

   Tsippora, une femme passionnée, à la détermination sans faille, qui poussera Moïse vers le destin qu'il doit affronter.

   "Devant elles, au pied de la pente menant au puits, il n'y avait plus rien d'autre à voir que la terre dorée et blanche, le sillon du chemin s'enfonçant dans l'argent des oliviers et les roches sombres, chaotiques, qui s'accumulaient au-dessus des falaises surplombant le bleu étincelant de la mer."

   "-Nul ne sait avec vérité ce que nous disent les rêves. Ils nous viennent la nuit et en possèdent une part d'obscurité. Mais ils peuvent être aussi aveuglants que le jour à l'heure du zénith. La sagesse dit : "Vis ton rêve dans le sommeil, mais ne laisse pas ta vie devenir un sommeil." "

Lire la suite

Jésus, j'y crois, Michael Lonsdale

28 Février 2021 , Rédigé par Estelle Publié dans #Roman, #Développement personnel

   Michael Lonsdale, acteur de cinéma et de théâtre, ayant notamment reçu le César du meilleur acteur pour son interprétation dans des Hommes et des Dieux de Xavier Beauvois, est décidé en septembre 2020 à l'âge de 89 ans.  

   Il nous laisse dans ce livre un magnifique témoignage sur sa rencontre avec Jésus et son histoire dans la foi, de Charles de Foucault à Eugène Delacroix, Rembrandt, Matisse ou Le Caravage. 

   "Chaque matin, je m'émerveille de la lumière."

   "Jésus est le coeur de la lumière, la source de toute respiration humaine. Cet homme est pour moi la vérité qui ne peut mentir."

   "Pour moi qui suis sensible à l'expression artistique, l'art est une forme de Dieu. La beauté est un des noms de Dieu."

   "Le Christ nous bouscule bien souvent, bouleverse notre tranquillité. Dieu nous attend, Dieu est un mendiant d'amour qui appelle ses enfants."

   "il y a de nombreux signes d'ordre spirituels qui me manifestent l'existence de Dieu. Je sens sa présence par les êtres humains que je rencontre, dans beaucoup d’événements... Le message du Christ passe d'abord par l'amour du prochain. Tout acte d'amour, c'est Dieu. Les relations humaines nous disent quelque chose de Dieu pourvu qu'elles soient bonnes et généreuses. Savoir que que Dieu est en toute personne, c'est une sacrée responsabilité et un bonheur incroyable : toute rencontre mérite d'être vécue. Nous pouvons vivre avec le souci du bonheur de l'autre. Et c'est Dieu qui passe."

   "Et je comprends mieux Saint-Paul qui ne nous demande pas de tout arrêter, de rester en prière, les mains croisées, et de passer notre journée en oraison, non ! La petite Thérèse de l'Enfant Jésus priait en faisant le ménage, en balayant le cloître du carmel de Lisieux. "C'est là où je prie le mieux" confie-t-elle à ses carnets ! Et il m'arrive aussi de prier en rangeant mon appartement, en cuisinant ... La petite Thérèse est formidable : cette gamine morte à vingt-quatre ans, a tout reçu de Dieu avec une simplicité et une inspiration incroyables. Alors, pourquoi ne pas la croire ? Prier, c'est possible, tout de suite, dans n'importe quelles circonstances. La prière se conjugue au présent ! Sainte Thérèse de Lisieux ne cesse de le répéter : "Pour aimer, je n'ai rien qu'aujourd'hui." Il faut vivre au présent, là où nous sommes, et tout peut arriver car Dieu est là. Inutile de le chercher ailleurs !"

Lire la suite

Soif, Amélie Nothomb

10 Février 2021 , Rédigé par Estelle Publié dans #Roman

   Etre ou ne pas être ? Pour Amélie Nothomb la question est plutôt : avoir ou ne plus avoir soif ?

   Dans ce roman sorti en 2019, Amélie Nothomb relate le procès, la crucifixion, la mort et la résurrection de Jésus narrateur de sa propre histoire. Il y médite sur ses doutes, ses qualités, ses défauts, son rapport à sa mère, à son corps, à Dieu, à sa compagne Madeleine. Jésus, humain, trop humain ? Une perspective intéressante. Chacun pourra imaginer la sienne. 

   Un livre facile à lire et bien écrit qui me donne envie de redécouvrir Amélie Nothomb que j'avais abandonnée depuis quelques années.

   Quelques extraits 

 "Avant l'incarnation, j'ai peu de souvenirs. Les choses m’échappaient littéralement : que retenir de ce que l'on n'a pas senti ? Il n'y a pas d'art plus grand que celui de vivre. Les meilleurs artistes sont ceux dont les sens détiennent le plus de finesse. "   

   "Dans un avenir que je ne situe pas, on mesurera le quotient intellectuel des individus. Cela ne servira guère. Par bonheur, on ne pourra jamais évaluer autrement que par l'intuition le degré d'incarnation d'un être : sa plus haute valeur."

   "Un poète dont je ne connais pas le nom dira dans l'avenir : "Tout le plaisir des jours est en leurs matinées." C'est aussi mon avis. J'aime le matin. Il y a une force inexorable en cette heure  du jour. Même si le pire a eu lieu la veille, il y a une pureté matinale." La citation est de François de Malherbe 1555-1628 poète officiel de Henri IV à partir de cinquante ans, puis de Louis XIII sous la régence de Marie de Médicis. 

   "J'ai toujours aimé être à l'abri tandis que la pluie redouble. C'est une sensation merveilleuse. On l'associe un peu sottement à la sérénité. En vérité, c'est une sensation de plaisir. Le bruit de la pluie exige un toit comme caisse de résonnance, c'est la meilleure place pour apprécier le concert. Partition délicieuse, subtilement changeante, rhapsodique sans esbroufe, toute pluie tient de la bénédiction."

   "Un jour, on prétendra que personne n'est irremplaçable. C'est le contraire de ma parole. L'amour qui me consume affirme que chacun est irremplaçable. Il est terrible de savoir par avance que mon supplice ne sert à rien."

   "J'ai la foi. Cette foi n'a pas d'objet. Cela ne signifie pas que je ne crois en rien. Croire n'est beau qu'au sens absolu du verbe. La foi est une attitude et non un contrat. Il n'y a pas de cases à cocher. Si l'on savait la nature du risque en quoi la foi consiste, cet élan ne dépasserait pas le calcul de probabilités. Comment sait-on qu'on a la foi ? C'est comme l'amour, on le sait. On n'a besoin d'aucune réflexion pour le déterminer. Dans le gospel il y a : "And then I saw her face, yes I'm a believer." C'est exactement cela qui montre combien la foi et l'état amoureux se ressemblent : on voit un visage et aussitôt tout change. On n'a même pas contemplé ce visage. On l'a entrevu. Cette épiphanie suffit. Je sais que pour beaucoup de gens, ce visage sera le mien. Je me persuade que cela n'aura aucun espèce d'importance. Et pourtant, si je veux être honnête, cela me sidère. Il faut accepter ce mystère : vous ne pouvez pas concevoir ce que les autres voient dans votre visage. Il y a une contrepartie au moins aussi mystérieuse : je me regarde dans le miroir. Ce que je vois dans mon visage, personne ne peut le savoir. Cela s'appelle la solitude."

Lire la suite

Joe Roberts 6th Airborne, Sarah Castillo Palayer

1 Février 2021 , Rédigé par Estelle Publié dans #Roman

     Joe Roberts est canadien. A vingt-deux ans il s'engage pour "aller libérer le Vieux Continent de l'invasion fasciste". Ce 6 juin 1944, Il fait partie des parachutistes de l'opération Overlord. Quand il se réveille en Normandie, dans un couvent, l'atmosphère est particulièrement calme. Le temps semble être suspendu ou plutôt retourné en arrière. Et si la Seconde Guerre Mondiale était encore à venir ... une vingtaine d'année plus tard ?

   Voici le roman préféré de Sarah Castillo Palayer, jeune auteur que j'ai découverte grâce au blog. Merci Sarah ! Encore un superbe moment de lecture. Oui, je confirme, ce roman que je lis en dernier est aussi l'un de mes préférés avec A l'ombre des tilleuls où fleurissent les violettes. Une intrigue bien développée, une histoire romantique et historique, de belles références culturelles, un savoir-faire et une envie de partage qui caractérisent l'auteur.  A lire absolument pour un moment de détente intelligent.

"- Rassurez-vous, je possède deux autres vases de Galileo Chini, mais j'avoue que celui-ci classé art nouveau avec ses fleurs d'or est mon préféré."

   "Elle préparait tout aussi bien les teurgoules, gâteaux normands aux pommes et crêpes flambées au calvados que les lekech, challah ou hammann-taschen, au doux goût de son enfance." 

   "-C'est quoi le galuchat ? demanda Joe. - C'est un cuir de poisson cartilagineux comme la raie ou le requin que l'on utilise dans l'ébénisterie. Il y a différentes façons de le préparer, mais, quand il est poncé, le cuir devient lisse et laisse alors apparaître une surface cloisonnée de petites cellules qui font comme des rangées de perles scintillantes.""

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2019/11/a-l-ombre-des-tilleuls-ou-fleurissent-les-violettes-sarah-castillo-palayer.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2020/02/l-imprudence-du-chat-sarah-castillo-palayer.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2020/01/1476-sarah-castillo-palayer.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2020/11/des-oies-presque-blanches-sarah-castillo-palayer.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2020/03/le-salon-des-regrets-sarah-castillo-palayer.html

 

Lire la suite

Les dix enfants que madame Ming n'a jamais eus, Eric-Emmanuel Schmitt

28 Janvier 2021 , Rédigé par Estelle Publié dans #Roman

   "La vérité m'a toujours fait regretter l'incertitude." 

    En Chine, pour négocier des contrats dans la province Guangdong (Canton), un homme d'affaires rencontre, en un lieu insolite, une vielle dame. Elle va lui raconter son amour pour ses dix enfants, tellement différents, tellement beaux ; incroyable dans cette Chine de la régulation des naissances.

   Chaque jour, à chacun de ses voyages, l'homme d'affaires retrouve la dame pipi du Grand Hotel. Elle l'initie à la Chine, à sa sagesse ancestrale, à Confucius et à ses Entretiens

   Une histoire attachante, écrite avec le coeur, comme les autres romans d'Eric-Emmanuel Schmitt que j'ai pu lire dernièrement. 

   http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2019/01/la-nuit-de-feu-eric-emmanuel-schmitt.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2020/09/la-nuit-de-feu-eric-emmanuel-schmitt.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2020/11/oscar-et-la-dame-rose-eric-emmanuel-schmitt.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2021/05/odette-toulemonde-et-autres-histoires-eric-emmanuel-schmitt.html

   "C'est l'imagination qui singularise, l'imagination qui arrache à la banalité, à la répétition, à l'uniformité."

   "-Celui qui ne progresse pas chaque jour, recule chaque jour."

   "La sincérité, c'est le contraire du discernement ! Pour atteindre l'harmonie entre soi et les autres, il faut analyser les pensées, les filtrer, en refouler certaines. La vérité ne constitue pas un but, elle n'a d'intérêt que si elle sert ; or, la plupart du temps, elle freine ; pis, elle détruit."

   "Que faire ? Mentir ? - Non, te taire. Le silence est un ami qui ne trahit jamais."

   "ce soir, je devinais qu'elle me délivrait une opinion plus affutée selon laquelle les idolâtres de la vérité se révèlent des barbares, la délicatesse surclassant la sincérité. Pour la cohésion de la communauté, on place la sérénité, l'entente, au-dessus du vrai."

   "A la différence des Européens qui conservent des ruines gallo-romaines au coeur de leurs métropoles mais oublient Sénèque, qui visitent des cathédrales en délaissant le christianisme, les Chinois ne logent pas leur culture dans les pierres. Ici, le passé constituait le présent de l'esprit, pas une empreinte sur la roche. Le monument demeurait secondaire, d'abord comptait le coeur spirituel gardé, transmis, vivant, incessamment jeune, plus solide que tout édifice. La sagesse résidait dans l'invisible, l'invisible qui s'avère éternel à travers ses infinies métamorphoses, tandis que le minéral s'effrite." 

   

Lire la suite

Mamie Luger, Benoît Philippon

11 Janvier 2021 , Rédigé par Marie Publié dans #Roman

  •   Si vous aimez Frédéric Dard, Michel Audiard, ou Jean Bernard Pouy, vous ne résisterez pas à la gouaille de la vieille Berthe, cent deux ans au compteur, dont la vie n'a pas été un long fleuve tranquille.

Pour avoir canardé son voisin, et les flics venus la cueillir Berthe est placée en garde à vue.

Dans ce roman noir aux allures de feuilleton à épisodes et de farce grinçante, c'est elle qui mène la danse. Elle expose ainsi sa vie et les actes largement délictueux qui l'ont émaillée. Elle en a une justification toute personnelle, en relation avec la domination des hommes et le moyen pour une femme de s'y soustraire efficacement.

Berthe ne s'embarrasse pas de remords et nous tient en haleine au fil de ses confessions qui font paradoxalement office à la fois de testament et d'hymne à l'amour.

Benoît Philippon, connu en tant que scénariste, signe  avec Mamie Luger son deuxième roman. Désopilant.

Voici un petit extrait des dialogues, pour la mise en bouche :

"- Vous avez un nazi enterré dans votre cave?

- C'est bien, tu m'as écoutée

- Que vous avez assassiné donc, s'assure Ventura, au cas où ce serait la sénilité qui fait délirer la vieille.

- Ah non, en fait t'as pas bien écouté. T'as raté la partie viol.

- Oui en effet, il y a eu tentative de viol, rectifie l'inspecteur.

- Tentative ? J'ai pas été assez claire sur les descriptions ? S'indigne Berthe."

Lire la suite

Anna Karénine, Léon Tolstoï

6 Janvier 2021 , Rédigé par Alizé Publié dans #Roman

   Ce roman russe écrit il y a 150 ans révèle une influence française étonnante, une certaine modernité pour l'époque, mais peut-être une tendance à une perte d'identité ?
 L'histoire se déroule entre Moscou, St-Pétersbourg et la campagne russe.
   Une histoire de vies croisées sur fond d'adultère pour nous questionner sur l'amour, la liberté, mais surtout sur ce que nous sommes.
 Comment une femme russe peut-elle s'émanciper à la fin du XIXè siècle ? Le peut-elle réellement ?
  Comment construire sa vie en n'ayant que l'amour comme but ? Est-ce possible ?
   Gagner le coeur de celui qu'on aime mène-t-il au bonheur ? Et d'où vient cette jalousie qui ronge les âmes ?
   Qu'est-ce qui fait le bonheur, qu'on soit homme ou femme ?
   Deux personnages clés pour développer ces thèmes : Anna Karénine et Lévine.

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>