Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'éveil Et la transparence, Kristel Rivault

15 Mars 2021 , Rédigé par Estelle Publié dans #Développement personnel

   Je vous présente le second livre de Kristel Rivault, coach de vie et art thérapeute. 

   Après son premier ouvrage, les 9 chemins de L'ennéagramme, Kristel nous propose un chemin vers l'éveil et la transparence afin ne pas peser sur le monde et que le monde ne pèse pas sur nous. Un livre de référence à lire et à relire pour apprendre à "voir ce qui est, dire ce qui est, sentir ce qui est, accepter ce qui est, se détendre, respirer, reconnecter, recentrer et être présent."

   Un magnifique programme, un cadeau de Kristel qui partage son expérience dans la bienveillance et la sagesse.

   "Après la fusion, la dépendance, et l'émancipation, vient le temps de la paix amené par la coopération."

   "Lorsque nous avons notre pourvoir entre nos mains, nous sommes plus légers avec les autres - parce qu'ils ne détiennent plus les clés de notre trésor. Ils peuvent gesticuler, peu nous importe. La lutte avec les éléments, les événements, les systèmes, ceux qui nous entourent ..., s'arrête et laisse place à quelque chose de plus léger. Rassurés, nous pouvons plus facilement être dans "l'Etre" que dans le "faire". Nous continuons d'avancer, mais sans nous battre : "cela se fait, tant mieux ; cela ne se fait pas, tant pis." "

   "Lorsque l'on a confiance en soi, vient alors la confiance dans la vie. Rien de ce qui est n'est injuste ou évitable. Les événements de la vie sont ce qu'ils sont, c'est notre interprétation qui nous les rend compliqués à gérer ou à accepter."

   "Nous inspirons le milieu extérieur en même temps que l'air qui entre dans nos poumons, nous prenons en nous cette coloration extérieure. Pour l’expiration, de la même façon nous colorons de notre souffle le milieu dans lequel nous sommes, mais il est difficile d'en prendre conscience. Expirer, physiquement parlant, c'est expulser du gaz carbonique. Spirituellement parlant, c'est aussi mettre du soi dans le monde, en venant emplir de ses qualités tout ce qui nous entoure. C'est colorer de son énergie individuelle le milieu qui nous accueille, c'est affirmer "Je suis"."

   "Si chacun est centré, il n'y a plus de bataille d’ego, seulement une union qui fait la force. Aucune bataille n'est nécessaire pour exister, que les autres le comprennent ou non n'a pas d'importance."

   Pour vous procurer ces deux livres, rendez-vous sur le site de l'atelier des 100 ciels https://www.atelierles100ciels.fr/livres

 

Lire la suite

Tsippora, Marek Halter

9 Mars 2021 , Rédigé par Estelle Publié dans #Roman

    Marek Halter, écrivain français et Juif d'origine polonaise, offre ici un roman distrayant et instructif à la fois, une fresque littéraire qui nous fait découvrir la vie de Moïse sous un angle nouveau, celui de sa compagne Tsippora.

   Tsippora, Kouchite et fille adoptive de Jethro, le prête et roi de Madian, rêve d'un homme "vêtu du pagne des princes d'Egypte, les bras chargés de bracelets d'or" qui la délivre d'un naufrage en traversant à pied la mer des Joncs. Quelques jours plus tard un étranger la sauve d'une attaque près du puits alors qu'elle est partie puiser l'eau avec ses soeurs. Qui est-il et pourquoi se cache-t-il dans les grottes surplombant la mer ? Voleur et meurtrier en fuite ou puissant seigneur ? 

   Tsippora, une femme passionnée, à la détermination sans faille, qui poussera Moïse vers le destin qu'il doit affronter.

   "Devant elles, au pied de la pente menant au puits, il n'y avait plus rien d'autre à voir que la terre dorée et blanche, le sillon du chemin s'enfonçant dans l'argent des oliviers et les roches sombres, chaotiques, qui s'accumulaient au-dessus des falaises surplombant le bleu étincelant de la mer."

   "-Nul ne sait avec vérité ce que nous disent les rêves. Ils nous viennent la nuit et en possèdent une part d'obscurité. Mais ils peuvent être aussi aveuglants que le jour à l'heure du zénith. La sagesse dit : "Vis ton rêve dans le sommeil, mais ne laisse pas ta vie devenir un sommeil." "

Lire la suite

Petite métaphysique des tsunamis, Jean-Pierre Dupuy

3 Mars 2021 , Rédigé par Estelle Publié dans #Essais

    Jean-Pierre Dupuy analyse les grandes catastrophes de l'histoire,  du séisme qui a provoqué le tsunami et l'incendie de Lisbonne en 1755 à celui de 2004 en Indonésie, de l'holocauste ou la Shoah - deux fois mal nommé, sacrifice à un Dieu ou catastrophe naturelle - aux attentats du 11 septembre 2001 à Ground Zero - de même mal nommé, terme signifiant l'épicentre d'une explosion de tout type même naturel, et aussi utilisé en 1945 lors du premier essai d'une bombe atomique au Nouveau Mexique - de Hiroshima et Nagasaki au réchauffement climatique et protocole de Kyoto. Le vocabulaire détourné n'est pas anecdotique car il explique déjà la difficulté de l'homme à considérer ces événements de manière juste.

   Quel rapport donc entre ces catastrophes ? La vision qu'en ont les hommes et l'explication voire la justification qu'ils en donnent : réaction de la nature, punition de Dieu, pur hasard, mal causé par l'homme. Jean-Pierre Dupuy tente d'expliquer notre aveuglement ou du moins notre impossibilité à réagir de manière adéquate aux catastrophes inévitables de l'avenir pourtant bien réelles et prévisibles. "L'avenir n'est pas moins nécessaire que le passé. "Après-demain, le déluge sera quelque chose qui aura été" ". "Les générations ne sont pas égales du point de vue moral. La nôtre et celles qui suivront ont un statut moral considérablement plus élevé que les générations anciennes, dont on peut dire aujourd'hui, par contraste avec nous, qu'elles ne savaient pas ce qu'elles faisaient."

   L'auteur éclaire le propos par les philosophies de Saint-Augustin, Leibniz, Voltaire, Rousseau, Günther Anders et Hannah Arendt afin de proposer une réponse satisfaisante à cette incohérence ou "thoughtlessness", courte vue, irréflexion. Le mal créé par l'homme est tellement élevé qu'il ne peut être expliqué par la raison ou les raisons, le pourquoi : il est devenu systémique. 

   L'arme nucléaire est intrinsèquement immorale. "L'Amérique s’investissant elle-même de déterminer sinon le meilleur des mondes possibles, du moins "le moins pire"

 

Lire la suite