Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Résultat pour “seule venise”

Seule Venise, Claudie Gallay

7 Février 2017 , Rédigé par Estelle Publié dans #Roman

  

   Véritable enchantement, magnifique invitation au voyage. Un roman qui se lit d'une traite, sur les pas de son héroïne, un plan à la main, les images de la Sérénissime sous les yeux.

   Elle part à Venise passer l'hiver, seule, pour ne pas sombrer. Dans sa pension, ancien palais des Bragadins, elle partage la vie d'un prince russe de sang bleu, qui l'initie à la dégustation du vin français, à l'opéra, et à la littérature. Rencontre pudique où chacun se dévoile peu à peu et aide l'autre à se reconstruire doucement.

   Au hasard des balades, elle découvrira une librairie atypique où les livres respirent. Elle croisera le peintre slovène Zoran Music au passé encore douloureux.

   St Pétersbourg, Salamanque, Berlin ... Duras, Tolstoï, Sepulveda... La Callas... Et bien d'autres évocations attendent le voyageur lecteur.

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2019/04/l-amour-est-une-ile-claudie-gallay.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2020/10/dans-l-or-du-temps-claudie-gallay.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2018/01/les-deferlantes-claudie-gallay.html

 

 

 

Lire la suite

L'amour est une île, Claudie Gallay

2 Juin 2019 , Rédigé par Estelle Publié dans #Roman

   Marie est une écorchée vive, au sens propre comme au sens figuré. Elle cherche à retrouver un peu de son frère disparu, à Avignon, au cours du festival que l'on situe en 2003 lors de la grande grève des intermittents du spectacle. 

   Après Seule Venise http://partageonsnoslectures.over-blog.com/search/seule%20venise/ et Les déferlantes  http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2018/01/les-deferlantes-claudie-gallay.html, L'amour est une île paru en 2010, est le troisième roman de Claudie Gallay que je savoure. J'aime son style percutant fait de phrases courtes, de poésie, d'ombre et de lumière.  

   Ici encore Claudie Gallay nous entraîne dans une ville que l'on a envie de visiter avec elle.

   Elle nous raconte l'histoire de personnages dont les destins poignants s'entremêlent, à Avignon, entre théâtre et photographie. 

"Son frère était un prince, il était capable de trouver des mots pour dire la beauté du monde. Il savait en voir les couleurs, les forces. Au temps qui passe, il voyait le temps qui reste."

"Il dit, Il y a des jours on est si heureux on devrait en faire des jours fériés."

"Elle s'assoit dans le fauteuil, les jambes remontées. Les pages du manuscrit ne sont pas numérotées. Elle commence à lire, elle ne tient pas compte des corrections, elle lit seulement ce qui est écrit en caractères d'imprimerie. Elle lit lentement. Elle a tout son temps. Parfois elle s'arrête, regarde le ciel. La lumière sur le fleuve. Elle imagine que c'est comme ça le Viêtnam, la baie d'Along, le Mékong, beaucoup de lumière, un trop-plein qui fait pleurer les yeux."

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2018/01/les-deferlantes-claudie-gallay.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2017/02/seule-venise-claudie-gallay.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2020/10/dans-l-or-du-temps-claudie-gallay.html

Lire la suite

Les déferlantes, Claudie Gallay

1 Février 2018 , Rédigé par Estelle Publié dans #Roman

   La Hague. Le phare de Goury. Les déferlantes qui emportent et ne rendent pas toujours. Des cormorans à compter, pour oublier. Des cris qu'on lance vers la mer sans écho, surtout sans écho.

   Des rencontres à fleur de peau. La haine de tout une vie, des secrets comme chantage, l'amour impossible à partager. Une quête au rythme des marées, au rythme des vagues qui avancent inéluctables. Et enfin le calme, la paix. 

   Claudie Gallay nous offre un nouveau roman d'une très grande force servi par un style direct, réaliste, voire tranchant. Le thème des déferlantes est tiré du poème de Jacques Prévert "Le gardien du phare aime trop les oiseaux". Le roman a été récompensé par de nombreux prix littéraires en 2008 et 2009.

   Retrouvez aussi Claudie Gallay avec d'autres romans :

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2019/04/l-amour-est-une-ile-claudie-gallay.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2017/02/seule-venise-claudie-gallay.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2020/10/dans-l-or-du-temps-claudie-gallay.html

Lire la suite

Venise n’est pas en Italie, Yvan Calbérac

17 Mars 2018 , Rédigé par Alexandra Publié dans #Roman

 

   J’ai la chance d’être allée au même lycée qu’Yvan, et, sans le connaître personnellement, d’avoir cotoyé et été amie avec les mêmes personnes.

   Aussi ce livre m’a particulièrement amusée, j’y ai revécu mon adolescence et mes années de lycée dans une ville que je connais bien et que j’ai du quitter, comme la majorité d’entre nous, pour vivre ma propre vie ailleurs.

 

   Une histoire amusante, rafraîchissante, avec un ton enjoué qui a su garder la spontanéité de cette période de la vie, mais où l’on devine les réflexions de l’adulte qui regarde dans le rétroviseur.

 

   Distrayant après des lectures plus sérieuses précédemment…

Lire la suite

Liste des articles, 2 octobre 2016 - 1er avril 2017

2 Avril 2017 , Rédigé par Estelle Publié dans #Site

   Joyeux mi-anniversaire!  Alors prêts pour un peu de statistiques, puisque que je les affectionne?!

 Le blog a officiellement 6 mois, 13 contributrices, 42 articles et 677 visiteurs.

   Merci à tous, rédactrices :-) et lecteurs, de votre fidélité!

   Afin de vous aider à retrouver un livre ou un auteur vous pouvez utiliser la fonction recherche; vous trouverez aussi ci-dessous la liste des articles publiés.                                           Bonne lecture et à bientôt.

TitreAuteurParDate
 Maylis de KérangalEstelle           2/10/16
 Michel BussiStéphanie2/10/16
Naissance d'un PontMaylis de KérangalEstelle2/10/16
Dans les rapidesMaylis de KérangalEstelle2/10/16
Pour l'amour d'une îleArmelle GuilcherEstelle8/10/16
Quelqu'un pour qui tremblerGilles LegardinerMarielle9/10/16
MuchachasKatherine PancolEstelle14/10/16
Tous nos jours parfaitsJennifer NivenAnne15/10/16
Les gens heureux lisent et boivent du caféAgnès Martin-LugandFanny18/10/16
LaëtitiaIvan JoblankaLise20/10/16
CharlotteDavid FoenkinosLise20/10/16
Pietra Viva Léonor de RécondoEstelle21/10/16
Le fidèle RouslanGueorgui VladimovCécile25/10/16
En attendant BojanglesOlivier BourdeautKarine2/11/16
 Andreï MakineCécile4/11/16
Le coeur des femmesMartin WincklerLise6/11/16
Réparer les vivantsMaylis de KérangalEstelle7/11/16
La musique d'une vieAndreï MakineCécile10/11/16
Un jardin à Téhéran,une enfance dans la Perse d'avant-hierShusha GuppyLise16/11/16
L'art d'écouter les battements de coeurJan-Philipp SendkerEstelle20/11/16
Confession d'un porte-drapeau déchuAndreï MakineCécile27/11/16
Ma première femmeYann QuéffelecAxelle5/12/16
Le secret du mariLiliane MoriartyMarielle11/12/16
 Karel CapekCécile17/12/16
Un coeur bien accordéJan-Philipp SendkerEstelle23/12/16
 Laurent GounelleEstelle5/01/17
La guerre des salamandresKarel CapekCécile17/01/17
L'autre qu'on adoraitCatherine CussetLise22/01/17
Un requiem pour MozartBernard BastableEstelle29/01/17
Auprès de moi toujoursKazuo IshiguroCarole3/02/17
Seule VeniseClaudie GallayEstelle7/02/17
Le dernier des nôtresAdélaïde de Clermont-TonnerreAxelle11/02/17
Ta 2è vie commence qd tu comprends que tu n'en as qu'uneRaphaëlle GiordanoAnnelise    15/02/17
Le goût des pépins de pommeKatharina HagenaCécile18/02/17
Le chercheurLars MuhlEstelle22/02/17
Guide des égarésJean d'OrmessonEstelle27/02/17
Dans la forêtJean HeglandMarine2/03/17
Théorème vivantCédric VillaniLise4/03/17
La voie royaleAndré MalrauxEstelle12/03/17
 Nicolas BarreauEstelle18/03/17
La liste des mes enviesGrégoire DelacourtEstelle25/03/17    
Vous n'aurez pas ma haineAntoine LeirisStéphanie C.1/04/17

 

Lire la suite

Dans l'or du temps, Claudie Gallay

10 Octobre 2020 , Rédigé par Estelle Publié dans #Roman

    C'est toujours un plaisir de retrouver Claudie Gallay. J'aime cette auteur, avec laquelle on voyage dans l'espace et dans le temps, ici Dans l'or du temps

   Un été, la Normandie. Un homme et une femme se rencontrent. Une femme se raconte, un homme se tait.  Il passe de plus en plus de temps avec elle, délaisse sa propre femme et ses filles pour elle, Alice, une vieille dame. Alice n'a encore jamais partagé ses secrets comme elle s'apprête à le faire avec cet inconnu qui pourrait être son fils. Un développement qui se tend vers une fin dramatique imprévisible pour l'homme venu découvrir les coutumes des indiens Hopi sur les traces d'André Breton.

"-Là-bas, à droite de l'autel, il y a un vitrail de Braque, L'Arbre de Jessé. Allez le voir. - Jessé ? - Le père de David. Le premier de la grande lignée des rois ... Jésus de Nazareth, vous en avez entendu parler quand même ? Eh bien, c'est son arbre généalogique... Vous avez de la chance, la lumière est belle.

J'ai remonté la nef. Dans cette église (Saint-Valéry à Varengeville-sur-Mer 76) qui ressemblait à un bateau. L'Arbre de Jessé. Les tons bleus. Et entre ces différents bleus, le noir du plomb. La lumière traversait le verre. Les couleurs vibrantes, comme vivantes. Je suis resté un long moment à le regarder. Le suis revenu en longeant les traverses. Le chemin de croix contre le mur. "

   "Elle a pointé du doigt une tombe parmi les autres. - La tombe de Braque. Une large stèle recouverte d'une mosaïque bleue, un oiseau magnifique aux ailes grandes ouvertes.  - "Ce qui est entre la pomme et l'assiette se peint aussi. Et ma foi, il me paraît aussi difficile de peindre l'entre-deux que la chose." Alice à souri. - C'est de lui, et tellement juste n'est-ce pas? Braque est mort la même année qu'André Breton ... Non, Breton n'est pas mort en 63, il est mort plus tard, en 66. Je me souviens, Giacometti est mort aussi cette année-là. Je me suis toujours promis d'aller voir le cimetière des Batignolles. Il faudrait que j'y songe. Il a fait graver une épitaphe sur sa tombe : Je cherche l'or du temps. "

   "Près de nous, les kachinas. leur présence silencieuse. Monde insondable. Ces statues, comme des gardiens. Mais qu'avaient-ils à protéger ? Cette maison ? Ou alors cette chose qu'ils devaient garder était contenue en eux, masse de secrets obscurs, des croyances vives dans le coeur de quelques hommes. J'ai dit cela, on dirait qu'ils gardent. Elle a dit, C'est dans la maison de Talayesva que nous avons rencontré le jeune Indien qui nous a vendu ces trois kachinas."

   "Après, on est retournés sur la plage et on a attendu que le soleil se couche. On voulait voir le rayon vert. Il y avait de la brume. J'ai dit, On ne le verra pas, mais on a attendu quand même. le rayon ne s'est pas fait mais les filles ont dit qu'elles l'avaient vu, Juré craché ! C'était seulement le soleil qui se couchait. A la place, on a regardé les étoiles, la lune et les reflets de la lune sur l'eau. C'était beau. Il faisait doux.J'ai pris la main d'Anna. Les filles ont voulu rapporter des cailloux et on est retourné sur la plage pour choisir les plus beaux."

   "Sans doute le bonheur était encore possible. Anna s'est retournée.  Elle a dit, C'est quand même bien l'été, c'est un peu comme à Saint-Malo dans les films de Rohmer. - C'est à Dinard, Rohmer, j'ai répondu."

   "Elle s'est tue comme si elle réfléchissait, si elle doutait encore du bien-fondé de cette chose qu'elle s'apprêtait à me dire. - Breton était fasciné par l'enfance. C'est peut-être l'enfance qui approche le plus de la vraie vie."

   "Une femme que Breton voit pour la première fois. Qui a eu l'idée de les mettre en présence l'un de l'autre ? Breton est subjugué par ce visage secret. Souffrant. Elisa vient de perdre un enfant. Sa fille. Elle a failli mourir de cette perte-là. Alors cette rencontre. Breton la regarde. Et elle, comment le regarde-t-elle la première fois ? Il sait tout de suite. Sans doute le sait-elle aussi. Un amour en apaisera un autre. Et déjà dans la tête du poète les mots prennent forme. Un amour fou ne se remplace pas, Ne s'efface pas, Ne s'oublie pas. Un amour fou ne meurt jamais, Un autre amour fou lui succède, C'est tout. Et nous sommes faits de tous ces amours fous, De leur coexistence, de leurs strates, On aura beau creuser en nous, on ne trouvera jamais que de l'amour fou."

   "Et comment lui, son père, avait-il pu ne rien comprendre ? Elle avait dix-sept ans. J'ai pensé aux filles. Au silence qui musèle les femmes."

   "Les chefs spirituels des Hopi ont un savoir que nous n'avons pas. Ils ont reconnu dans les bombardements d'Hiroshima et de Nagasaki la réalisation de leurs prophéties antiques. Le premier monde a été détruit par le feu dévastateur qui vient du ciel et de la terre. Deuxième prophétie : le deuxième monde a pris fin quand le globe terrestre a dévié de son axe et que tout fut recouvert de glace. Troisième prophétie : Le troisième monde a été anéanti par un déluge universel. Pour eux, le monde actuel est le quatrième monde." 

   "J'ai senti un papier sous mes doigts. J'ai pensé que c'était le poème de Simon J. Ortiz. Je l'ai sorti. C'était une feuille de cahier, pliée en quatre. À l'intérieur, une écriture large, appuyée au feutre. L'écriture d'Alice : J'espère que vous vous rapprocherez de temps en temps de la lumière ténue des lucioles."  

Autres livres de l'auteur

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2018/01/les-deferlantes-claudie-gallay.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2019/04/l-amour-est-une-ile-claudie-gallay.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2017/02/seule-venise-claudie-gallay.html

Lire la suite

Concert baroque, Alejo Carpentier

11 Avril 2017 , Rédigé par Cécile Publié dans #Roman, #Auteur

    On connait peu les écrivains cubains et je voudrais vous présenter Alejo Carpentier (d'un père français). Né en 1904, il est mort en 1980 à Paris où il avait un poste à l'ambassade de Cuba. On l'appelle le maître du réalisme magique, car il a un style d'écriture spécifique, un peu merveilleux et fantasque. Le roman que je viens de lire en est un exemple parfait. C'est une oeuvre de 1974, courte et facile à lire, dont l'action se déroule plutôt en Europe.
   Mais Carpentier est très connu pour d'autres écrits, comme Le siècle des Lumières, Le partage des eaux (un superbe livre sur la forêt tropicale), Chasse à l'homme, la Harpe et l'ombre son dernier roman. De formation journaliste, l'auteur a toujours vécu entre Cuba, le Venezuela et l'Europe. Comme partagé entre ses différentes cultures.

   Concert baroque nous raconte le voyage d'un riche Mexicain accompagné de son serviteur noir, en route pour l'Europe. D'abord l'Espagne, puis Venise où se déroule le carnaval. C'est alors la découverte de la fête avec des descriptions superbes, des couleurs, des musiques et des jeux humains. Nos 2 voyageurs sont éblouis, et plus encore car ils rencontrent Vivaldi (déguisé en prêtre) et Scarlatti, compagnons de fête. Un étonnant concert a lieu dans un pensionnat de jeunes musiciennes, c'est l'apothéose du roman. C'est un livre un peu délirant et surtout très musical, qui traverse les époques avec fantaisie.
   A découvrir, pour une lecture distrayante, différente, et vous donner envie de lire Alejo Carpentier.

Lire la suite

Alma Viva, Vincent Engel

22 Février 2020 , Rédigé par Estelle Publié dans #Roman

   On connaît peu de choses de la vie d'Antonio Lucio Vivaldi, né à Venise le 4 mars 1678 et mort à Vienne le 28 juillet 1741. Son nom et sa musique furent très vite oubliés. Heureusement sa redécouverte par Jean-Sébastien Bach nous permet d'écouter ses chefs-d'oeuvre aujourd'hui. 

   Puisqu'on en connaît peu de choses Vincent Engel invente la vie du prêtre roux Don Antonio, sa fin de vie, alors que vieillissant il souhaite monter son dernier opéra. 

   Don Antonio forme les jeunes filles de la Pietà au chant et au violon. Ses relations avec ses belles élèves sont plus qu'ambiguës ou plutôt ne le sont pas, ce qui pour un prêtre catholique et à notre époque peut mettre mal à l'aise - et c'est vrai que j'en ai tout d'abord été gênée à la lecture d'Alma Viva - mais on ressent chez le personnage une grande tendresse et de la douceur envers ses protégées, qui lui permettent de supporter son corps malade et de créer encore. 

   Alors que ses soutiens financiers se dérobent, Don Antonio forme le projet fou d'un nouveau voyage pour libérer deux d'entre elles d'une vie religieuse recluse ou bien familiale sans musique. 

   Un roman facile d'accès qui laisse entrevoir ce qu'on pû être les intrigues à la Sérénissime au XVIIè Siècle. Un conte au rythme des gondoles et des calèches.  

Lire la suite

Le dernier des nôtres, Adélaïde de Clermont-Tonnerre

11 Février 2017 , Rédigé par Axelle Publié dans #Roman

  

   C'est un livre assez déroutant dans sa façon de guider son lecteur. Il vous fait languir pendant de longues pages tout en vous tendant régulièrement des petites prises auxquelles vous vous attachez en espérant qu'elles vous mèneront vers une lecture plus captivante.

   Puis, d'un seul coup, vous êtes happé, comme enivré. Vous retenez votre souffle pour avaler le contenu de cette histoire, pas question d'en perdre une seule miette. Ce roman vous tiendra en haleine jusqu'au bout!

   C'est un livre magnifique qui a reçu le grand prix du roman de l'Academie Française.
 

Lire la suite

Le jour où je me suis aimé pour de vrai, Serge Marquis

14 Novembre 2017 , Rédigé par Clarisse Publié dans #Roman, #Développement personnel

 

   A la fois roman et livre de développement personnel, c'est une belle réflexion sur les ravages que peut faire l'Ego lorsque nos peurs sont seules maîtres à bord.

   Une très belle leçon de Vie profonde et lumineuse, comme seuls les enfants peuvent les imposer à leurs parents... un rappel sur l'importance de vivre l'instant présent.

   Les messages sont passés au travers d'une histoire émouvante mais drôle aussi qui secoue et questionne en proposant quelques pistes de réflexion et des réponses pour accéder à la vraie joie et à la sérénité du moment présent, celle du lâcher prise et de l'intelligence du cœur... surtout : apprendre à s'aimer pour de vrai, un vrai challenge...

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 > >>