Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les blessures du silence, Natacha Calestrémé

22 Juillet 2019 , Rédigé par Christine Publié dans #Développement personnel, #Roman

   ENFIN un livre qui propose un protocole de soins suite à l'emprise par un pervers narcissique : il s'agit de récupérer la partie de son âme qui a été volée. Merci infiniment à ma petite soeur de me l'avoir conseillé, c'était le juste moment pour moi de croiser sa route !

   Oui je me souviens : comme Amandine je sursautais sans raison et on me le reprochait. Oui je me souviens le petit jeu pervers du dîner, et tous les autres. Je me souviens de cette fatigue extrême, cet épuisement, cette course contre le temps sans pouvoir le rattraper jamais, ce stress permanent. Et puis, je sais cette perte de mémoire, ce cerveau qui se met sur off.

   De manière romancée, au travers d'une enquête policière à la recherche d'une mère de famille qui a disparu sans laisser de traces, Natacha Calestrémé nous fait vivre le quotidien d'une victime de pervers narcissique. Comme Marie-France Hirigoyen et Jean-Charles Bouchoux, dans les ouvrages que j'ai précédemment commentés sur ce blog et qu'elle cite, elle nous explique les processus de mise en place et comment s'en sortir.

   Mais voici longtemps que je cherchais un ouvrage qui donne des clés pour se reconstruire après. Dernièrement, lors d'un dîner, une amie me disait avoir tout lu sur le sujet et n'avoir rien trouvé; elle me confiait aussi sa certitude que le pervers narcissique est curable. Alors un grand merci à Natacha Calestrémé qui propose enfin un protocole de recouvrement de l'âme dans la bienveillance et pour le soin des deux interlocuteurs, "victime" et "bourreau", ou plutôt deux êtres humains avec des failles qui se sont imbriquées. 

   Quelques extraits

"J'ai réussi à ne plus lui en vouloir même s'il n'a jamais reconnu ses torts. Au début lui pardonner était envisageable mais j'y suis arrivée. La clef, c'est que je l'ai fait pour moi, pas pour lui. Il fallait que je sorte de ma position de victime."

"C'est quand même bizarre d'être à ce point maltraitée par son mari et de ne se rendre compte de rien. Je ne comprends pas pourquoi je me suis laissé faire comme ça."

"Il faut en dire le moins possible sur soi et ne rien dévoiler de personnel. Tout ce que vous livrez sera utilisé contre vous à un moment donné. Ensuite, il ne faut pas se justifier. Comme je viens de le dire, le pervers a toujours raison."

"- L'emprise est utilisée pour déposséder l'autre de sa confiance, de sa force et de son estime de soi.

- La victime n'est plus capable de penser normalement.

- Le pervers puise l'énergie de son entourage.

- La victime a le sentiment de perdre sa vitalité.

- Pour ne pas perdre la raison, la victime entre dans une forme de dissociation. Ses pensées sont séparées du reste de sa personnalité et elle devient l'observatrice extérieure du harcèlement qu'elle endure.

- Suite aux traumatismes générés par cette violence physique ou psychique, la fuite mentale se révèle être la seule protection possible face à l'inconcevable, ce qui est souvent considéré comme de la passivité par l'entourage."

"Lors de violences ou de harcèlement, la souffrance psychique est terrible. Le corps va également chercher à nous protéger en extrayant une partie de notre mental. On devient alors "observateur" de la situation comme si on n'était pas impliqué. D'où l'absence de réaction et parfois des pertes de mémoire relatives au drame.  [...] Un peu de notre âme s'échappe pour éviter de sombrer dans la folie liée à l'inconcevable. Le principe de cette méthode est de récupérer ce qui manque. [...] La victime d'emprise ou de harcèlement reste près du pervers parce qu'elle ne peut pas s'abandonner elle-même. L'autre a quelque chose qui lui appartient."

   Ouvrages de référence : 

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2019/01/femmes-sous-emprise-les-ressorts-de-la-violence-dans-le-couple-marie-france-hirigoyen.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2019/07/les-pervers-narcissiques-jean-charles-bouchoux.html

   

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article