Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Partageons nos Lectures

Tuer le Cancer, Professeur Patrizia Paterlini-Bréchot

25 Juin 2017 , Rédigé par Cyril Publié dans #Roman, #Essais

   Je n’irai pas par quatre chemins : ce livre devrait être distribué à la planète entière et son auteur distinguée par le Prix Nobel de médecine. Et je ne serais vraiment pas étonné qu’elle en soit un jour le récipiendaire. Si une personne sur Terre mérite ce Prix, c’est justement, évidemment le Professeur Patrizia Paterlini-Bréchot. Je me suis toujours dit que si j’avais eu plusieurs vies et donc plusieurs métiers, l’un d’entre eux eut été chercheur contre le cancer. Et ce, non pas - et par grande chance - parce qu’il s’agirait là de prendre une revanche contre une maladie héréditaire qui aurait frappé mes proches à plusieurs reprises. Non, tout simplement parce qu’il s’agit là de l’un des plus grands tueurs de notre temps et que j'aurais eu plaisir à utiliser mon cerveau pour le traquer, le comprendre, l’observer afin de mieux le détruire, mieux l’éradiquer, mieux l’anéantir.

   Cette vie, cette quête, ce combat, Patrizia Paterlini-Bréchot vient de les mener et elle a tout simplement remporté une bataille décisive qui devrait en toute logique, conduire la science et la médecine vers la voix de la victoire sur le cancer. Je ne vous relaterai pas le livre in extenso ici mais en substance, nous savons aujourd'hui que le cancer tue parce que tout simplement nous lui laissons le temps de se développer et donc de tuer. Cette maladie bénigne à ses prémices devient avec le temps très forte, destructrice, incontrôlable. La parade : par le biais d’une simple prise de sang, la détecter suffisamment en amont afin de ne pas lui laisser le temps de devenir cette tueuse implacable. La méthode : après un travail colossal de recherches et de mises au point, la possibilité désormais de détecter les cellules annonciatrices de la maladie. La stratégie : la prévention et ainsi l’éradication garantie. C’est là la victoire du Professeur Paterlini-Bréchot. Car dès lors que l’on connait l’identité du tueur, ses modes opératoires, où et quand il va frapper, les chances de le mettre hors d’état de nuire sont en principe on ne peut plus grandes… Soyons bien clair, il n’y aura jamais de vaccin contre le cancer car cela est tout simplement impossible. Je vous invite à lire ce livre pour savoir pourquoi. Un livre écrit avec intelligence et humanité. Le Professeur Patrizia Paterlini-Bréchot explique au travers d’une vulgarisation intelligente et accessible les subtilités techniques et scientifiques du fonctionnement de cette maladie. Mais son propos est aussi sous-tendu par une trame d’humanité et d’humanisme qui sont des composantes essentielles du combat qu’elle a mené. Elle nous raconte ses peines, ses doutes et ses souffrances multiples afin de mieux nous expliquer en quoi tout cela a été pour elle autant de moteurs pour l’aider dans sa quête et dans son succès dont nous devrions tous être les bénéficiaires si nous et les pouvoirs publics décidions d’avoir une démarche proactive/offensive vis à vis du cancer en menant des actions en dépistage a priori systématiques et régulières.

Une certitude, ce livre ne doit pas passer inaperçu. Il est un manifeste de santé publique dont la propagation doit être coûte que coûte aidée, supportée, assurée pour le salut de tous. Bravo Professeur!

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :