Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

essais

C'est une chose étrange à la fin que le monde, Jean d'Ormesson

27 Juillet 2017 , Rédigé par Estelle Publié dans #Développement personnel, #Essais

   Serait-ce excessif d'adorer un auteur dont on n'a dévoré que trois ouvrages? Alors je revendique le droit d'être excessive!

   Je me suis à nouveau régalée avec C'est une chose étrange à la fin que le monde. C'est un livre qui fait du bien. 

   Jean d'Ormesson est gai, optimiste. Il aime la vie, la mer, les voyages, la musique et la poésie. 

   Des origines du monde, de la naissance de la pensée, de l'invention de l'écriture, aux philosophes ou aux scientifiques et inventeurs, il n'y a finalement que deux grands mystères : on ne sait toujours rien de ce qui s'est passé avant 10-43s, avant le Big Bang, le temps du mur de Planck, il y a 13 milliards 700 millions d'années, et pas plus de ce qu'il y aura après la mort. Comme ce second mystère reste inaccessible à l'homme et à la science, une seule solution : oublions-le et vivons!

   Quant à Dieu, comme toujours, il est postulé, évident, car comment croire que la vie ne soit la conjonction que de milliards de hasards sans cohérence, sans nécessité?

Une fois n'est pas coutume, j'ai envie de partager avec vous quelques extraits! 

"Les hommes découvrent et ils inventent. Quand ils découvrent, les unes après les autres, les lois cachées de la nature et ce qu'ils appellent la vérité, ils font de la science. Quand ils se livrent à leur imagination et qu'ils inventent ce qu'ils appellent la beauté, ils font de l'art. La vérité est contraignante comme la nature. La beauté est libre comme l'imagination."

"Ce monde est inépuisable, il n'existe que deux voies pour tenter d'en rendre compte: l'art et la science. D'un côté, des peintres, des musiciens, des poètes, des romanciers, des philosophes, des mystiques ; de l'autre, des astronomes, des physiciens, des biologistes, des mathématiciens. Pour les uns et pour les autres, il s'agit d'une tâche infinie et d'avance désespérée."

"Nous sommes sur Terre pour aimer, pour être heureux, pour nager dans la mer, pour nous promener dans les bois. Peut-être même pour faire de grandes choses ou pour jouir de la beauté. Peut-être."

Retrouvez d'autres ouvrages de Jean d'Ormesson sur le blog : Guide des égarés, article du 27 février 2017, Un amour pour rien, article du 3 janvier 2018 et Comme un chant d'espérance article du 6 janvier 2019.

Lire la suite

Je ne reviendrai pas, La Gardienne

26 Juillet 2017 , Rédigé par Estelle Publié dans #Essais

   C'est un témoignage poignant et une belle idée que tu as eu d'écrire sur ton ancien métier. Plus qu'un métier, une raison d'être, une façon de vivre que tu nous fais partager en quelques pages, avec ses bons et ses moments difficiles, voire insoutenables. 

   Gardienne de la Paix - je me rappelle quand tu t'es présentée lors de notre première rencontre - cela inspire le respect. Garder la Paix, c'est beau, surtout quand comme toi on aime les gens, les vraies relations humaines, on fait ce métier pour aider les autres.

   Tu as décidé de changer de voie. Et finalement tu es toujours là pour les autres. Alors merci pour ta douceur, ta gentillesse.

   Ce livre permet de mieux comprendre la police de l'intérieur, et bien au-delà, il est inspirant et donne envie d'écrire pour partager. 

Lire la suite

A coeur ouvert, Ingrid Chauvin

23 Juillet 2017 , Rédigé par Stéphanie C. Publié dans #Roman, #Essais

   

   Alors là il faut être en forme pour lire ce témoignage.

   Ingrid Chauvin nous raconte comment sa vie à basculé à la naissance de sa petite Jade. Cette enfant chérie souffre d'un problème cardiaque diagnostiqué à la sortie de la maternité. Ingrid Chauvin va se battre pour la vie de Jade puis nous l'accompagnons dans le deuil, le témoignage d'un amour éternel, le nouveau départ.

   Son écriture donne de la force c'était son but donc bravo.

   C'est un récit poignant bien évidemment mais certains passages nous amènent à penser que dans son cas nous serions plus esseulés probablement.

Lire la suite

Tuer le Cancer, Professeur Patrizia Paterlini-Bréchot

25 Juin 2017 , Rédigé par Cyril Publié dans #Roman, #Essais

   Je n’irai pas par quatre chemins : ce livre devrait être distribué à la planète entière et son auteur distinguée par le Prix Nobel de médecine. Et je ne serais vraiment pas étonné qu’elle en soit un jour le récipiendaire. Si une personne sur Terre mérite ce Prix, c’est justement, évidemment le Professeur Patrizia Paterlini-Bréchot. Je me suis toujours dit que si j’avais eu plusieurs vies et donc plusieurs métiers, l’un d’entre eux eut été chercheur contre le cancer. Et ce, non pas - et par grande chance - parce qu’il s’agirait là de prendre une revanche contre une maladie héréditaire qui aurait frappé mes proches à plusieurs reprises. Non, tout simplement parce qu’il s’agit là de l’un des plus grands tueurs de notre temps et que j'aurais eu plaisir à utiliser mon cerveau pour le traquer, le comprendre, l’observer afin de mieux le détruire, mieux l’éradiquer, mieux l’anéantir.

   Cette vie, cette quête, ce combat, Patrizia Paterlini-Bréchot vient de les mener et elle a tout simplement remporté une bataille décisive qui devrait en toute logique, conduire la science et la médecine vers la voix de la victoire sur le cancer. Je ne vous relaterai pas le livre in extenso ici mais en substance, nous savons aujourd'hui que le cancer tue parce que tout simplement nous lui laissons le temps de se développer et donc de tuer. Cette maladie bénigne à ses prémices devient avec le temps très forte, destructrice, incontrôlable. La parade : par le biais d’une simple prise de sang, la détecter suffisamment en amont afin de ne pas lui laisser le temps de devenir cette tueuse implacable. La méthode : après un travail colossal de recherches et de mises au point, la possibilité désormais de détecter les cellules annonciatrices de la maladie. La stratégie : la prévention et ainsi l’éradication garantie. C’est là la victoire du Professeur Paterlini-Bréchot. Car dès lors que l’on connait l’identité du tueur, ses modes opératoires, où et quand il va frapper, les chances de le mettre hors d’état de nuire sont en principe on ne peut plus grandes… Soyons bien clair, il n’y aura jamais de vaccin contre le cancer car cela est tout simplement impossible. Je vous invite à lire ce livre pour savoir pourquoi. Un livre écrit avec intelligence et humanité. Le Professeur Patrizia Paterlini-Bréchot explique au travers d’une vulgarisation intelligente et accessible les subtilités techniques et scientifiques du fonctionnement de cette maladie. Mais son propos est aussi sous-tendu par une trame d’humanité et d’humanisme qui sont des composantes essentielles du combat qu’elle a mené. Elle nous raconte ses peines, ses doutes et ses souffrances multiples afin de mieux nous expliquer en quoi tout cela a été pour elle autant de moteurs pour l’aider dans sa quête et dans son succès dont nous devrions tous être les bénéficiaires si nous et les pouvoirs publics décidions d’avoir une démarche proactive/offensive vis à vis du cancer en menant des actions en dépistage a priori systématiques et régulières.

Une certitude, ce livre ne doit pas passer inaperçu. Il est un manifeste de santé publique dont la propagation doit être coûte que coûte aidée, supportée, assurée pour le salut de tous. Bravo Professeur!

Lire la suite

101 raisons d'être optimiste et de croire en demain, Eduardo Punset

14 Juin 2017 , Rédigé par Estelle Publié dans #Développement personnel, #Essais

   Edouardo Punset, économiste espagnol spécialiste des nouvelles technologies, est convaincu que le développement de l'espèce humaine passera par la maîtrise des réseaux sociaux. Quel rapport me direz-vous? Les réseaux sociaux sont l'outil par excellence de l'homo sapiens sapiens du XXIè siècle. Ils vont nous permettre, de plus en plus, de transmettre la connaissance et aussi le bonheur puisque "chacun d'entre nous peut contribuer au bonheur de notre réseau, car le bonheur est contagieux". 

   Nous avons donc 101 raisons d'être optimistes et de croire en demain. Dans cet essai, Eduardo Punset fait appel aux dernières découvertes en évolution des espèces, biologie, génétique, pour énoncer haut et clair ce que nous pensons souvent tout bas: "l'intuition est un mode de connaissance aussi fiable que la raison", "l'amitié est le meilleur des médicaments", "si vous êtes passionné, si vous aimez profondément votre travail [...] vous n'aurez pas à travailler un seul jour de votre vie. Vous vivrez la vie qu'il vous convient de vivre."

   Notre seul devoir? Apprendre les clés de la gestion émotionnelle aux nouvelles générations ... après les avoir maîtrisées nous-mêmes bien sûr!

Lire la suite

Une Journée de Bonheur, Pascal Quignard

17 Avril 2017 , Rédigé par Estelle Publié dans #Développement personnel, #Essais

   Une Journée de Bonheur est une réflexion poétique au travers des cultures et des âges. Elle débute par la retranscription d'une conférence donnée au retour du Japon par Pascal Quignard, romancier philosophe, sur la signification d'un bouquet de fleurs, prose freudienne qui mène au rythme des saisons, puis à celui du jour et de la nuit.

   Vivre chaque jour de bonne heure, cueillir le jour Carpe Diem, vivre encore un jour "Lord, give us a day".

   Un hymne à la vie, qui se lit au printemps, en prenant le temps d'apprécier chaque mot, chaque vers.

   Une fois n'est pas coutume, voici quelques extraits d'une lecture reposante, car elle reconnecte à la nature, même si la démonstration en est parfois ardue.

"Les fleurs sont les moyens utilisés par les dieux pour descendre dans la maison des hommes et se révéler à leurs regards" Toshiro Kawase.

"C'est pourquoi il faut attendre le soir alors qu'elle [la lumière] peine, ou l'aube, alors qu'elle germe, pour méditer ce monde, quand sa lumière vient s'éteindre après la disparition du soleil, dans le crépuscule, ou quand la lueur tend à renaître avant son apparition, dans la prémonition de la lumière qui constitue l'aurore".

Et certainement mon préféré "Où cours tu, Aurore? Reste, si mince et bouleversante lueur! Aurore, garde-toi de l'aube! C'est l'heure que je préfère! C'est l'heure où le monde s'apprête à être le plus pur. Où l'air est le plus frais. Où l'oiseau tire de son gosier énorme et de sa tête minuscule le chant le plus liquide et le plus miraculeux. Où la feuille de l'arbre retombe, dans la première pâleur, couverte de la rosée que l'air mystérieusement pleure, attendant les becs des oiseaux et les lèvres si brèves des chats qui boivent l'aube sur leur pétales ou la prélèvent sur leur peau."

Lire la suite

Le Songe de Monomotapa, Jean-Bertrand Pontalis

8 Avril 2017 , Rédigé par Estelle Publié dans #Développement personnel, #Essais

   J'ai aimé lire cet essai personnel et intime de Jean-Bertrand Pontalis. 

   Le philosophe psychanalyste nous offre quelques définitions possibles de l'amitié, ou des amitiés si diverses dans leur histoire, leur intensité, leur durée, à travers les âges de la vie, l'adolescence bien sûr où elles sont presque vitales et la maturité où elles le redeviennent.

   J'ai aimé lire Le songe de Monomotapa, où, alors que Jean-Bertrand Pontalis dévoilait ses plus beaux souvenirs, mes amis s'invitaient en filigrane, ceux de longue date, ceux nouvellement rencontrés, ceux retrouvés dernièrement et redécouverts, ceux que je recherche encore ...

   L'amitié est-ce "cette force qui enjambe l'absence" comme l'écrivait Albert Camus à René Char, puisque "la présence de l'ami est discrète, elle n'est jamais intrusive, possessive"? L'ami véritable est-ce celui qui "me permet d'être différent de moi-même" et "celui avec qui on prend plaisir à [...] partager ce qui nous sépare"? Vit-il au Monomotapa de la Fontaine?

Une lecture de réflexion délicieuse.

    

Lire la suite

Vous n'aurez pas ma haine, Antoine Leiris

1 Avril 2017 , Rédigé par Stéphanie C. Publié dans #Roman, #Essais

   Antoine Leiris perd sa femme au Bataclan lors des attentats en novembre 2015. Il explique au coupable de ce crime que malgré sa peine, son immense chagrin, sa réaction sera la vie, la liberté et le bonheur avec son fils car la vie continue.

    "Vous n'aurez pas pas ma haine" nous amène à une profonde réflexion sur nous-mêmes, sur nos réactions face au chagrin des autres et nous envoie, à juste titre d'ailleurs, nos maladresses en pleine figure.

   Peu importe Qui, Quand, Où, Comment, Pourquoi, elle n'est tout simplement plus là...

   Cette compassion qui naît autour du drame ne devrait-elle pas être une attitude bienveillante du quotidien ? Pourquoi faire attention à l'autre que si ce dernier est frappé par le malheur ?

   L'écriture y est très accessible, fluide et touchante mais tellement "solide" qu'il nous est interdit de flancher, il faut continuer...

                                                                                     Il ne se lit pas, il se dévore. Bonne lecture.

Lire la suite

Théorème vivant, Cédric Villani

4 Mars 2017 , Rédigé par Lise Publié dans #Roman, #Essais

   Ce livre relate l'élaboration d'un nouveau théorème qui valut à l'auteur la prestigieuse médaille Fields. Moi qui suis nulle en maths, je me suis lancée et ce fut une belle découverte et un réel plaisir !
   Évidemment on peut se permettre de sauter allègrement toutes les pages de calcul! Reste une incursion dans la vie, l'univers et le cerveau de ce grand chercheur et c'est passionnant : on suit véritablement la genèse du théorème, on participe aux échanges de Villani avec son collaborateur et avec les autres grands mathématiciens, on est ébahi par son acharnement à déjouer les obstacles rencontrés, on est émerveillé par sa pugnacité, par cette force qui le fait aller de l'avant, toujours, malgré les doutes. On découvre également un peu de sa vie privée, son amour de la musique, qui l'accompagne dans ses cogitations et comment il arrive à concilier sa vie de chercheur et sa vie de famille. Pas toujours facile...
                                                                                   Un livre vraiment qui donne du peps !

Lire la suite

Guide des égarés, Jean d'Ormesson

27 Février 2017 , Rédigé par Estelle Publié dans #Développement personnel, #Essais

  

   Conquise par ma première lecture de Jean d'Ormesson "Comme un chant d'espérance", je récidive avec un plaisir renouvelé.

   Que peut-il bien avoir AVANT que nous cache le mur de Planck? Et quel est le secret ou plutôt le mystère de l'APRES?

   Puisque ces questions restent sans réponse, oublions-les et soyons heureux!

  Jean d'Ormesson s'émerveille en redécouvrant les essentiels: l'air, l'eau, la lumière ...

   Toujours logique, simple et tellement vraie, son écriture poétique et gaie est un régal.

   Retrouvez d'autres ouvrages de Jean d'Ormesson sur le blog : C'est une chose étrange à la fin que le monde, article du 27 juillet 2017, Un amour pour rien, article du 3 janvier 2018 et Comme un chant d'espérance article du 6 janvier 2019.

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 > >>