Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tant que le café est encore chaud, Toshikazu Kawaguchi

9 Janvier 2022 , Rédigé par Estelle Publié dans #Roman

   Aimeriez-vous retourner dans le passé ? Alors rendez-vous dans le café Funiculi funicula https://www.youtube.com/watch?v=yTSAZAHiOa8

https://www.mamalisa.com/?t=fs&p=2351

    Mais attention il y a des règles à respecter - comme notamment s'asseoir à la place d'une dame en blanc, un fantôme - et vous devez accepter rien ne changera dans le présent sauf peut-être votre cœur ! 

   Un roman à l'intrigue captivante et aux personnages originaux et attachants pour démarrer l'année en beauté. Merci à ma sœur pour ce cadeau de Noël bien trouvé :-) 

   "Dans les haïkus, la cigale higurashi est associée à l'automne. Elle renvoie l'image d'un insecte qui chante à la fin de l'été, mais en réalité les higurashi stridulent dès le début de la saison estivale, à l'instar des autres cigales. Pourtant, alors que le chant des cigales aburazemi ou minminzemi évoque le soleil brûlant de l'été qui bat son plein, celui des higurashi fait penser au crépuscule et à la fin de la saison chaude. Quand le soleil décline et que l'horizon s'assombrit, l'écho de leur chant, kana kana kana, inspire une sorte de mélancolie qui donne envie de rentrer chez soi au plus vite. Ces higurashi, il est rare de les entendre en ville. Car à la différence des aburazemi et des minminzemi, elles aiment les endroits sombres, à l'abri du soleil, comme les forêts et les bois de cèdres. L'un d'elles s'était cependant installée non loin du café. Quand le soleil commençait à décliner, s'élevait d'on ne sait où un kana kana kana fugitif et éphémère."

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article