Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La nuit de feu, Eric-Emmanuel Schmitt

15 Octobre 2020 , Rédigé par Estelle Publié dans #Développement personnel, #Roman

   Faut-il traverser le désert, traverser son désert, pour trouver la foi ?

   A l'instar de Pascal dans Mémorial, Eric-Emmanuel Schmitt raconte sa nuit de feu, celle qui l'a changé quand il avait 28 ans et qui a fait de lui un autre homme. Un roman autobiographique, intime, qui nous fait découvrir les paysages grandioses de l'Atakor et du Tahat, montagnes du Hoggar en Algérie, en compagnie du Touareg Abayghur, sur les traces de Charles de Foucauld, officier, prêtre et ermite du XIXe siècle.  Et à l'instar de Pascal, Eric-Emmanuel Schmitt convient qu'on ne peut prouver l'existence de Dieu par la raison, que les preuves raisonnées par la finalité - l'univers a un sens, le consensus universel - les hommes ont toujours cru en Dieu, la cosmologie - l'origine de l'univers, l'ontologie - Dieu existe par définition puisqu'il a toutes les qualités donc celle d'être, sont toutes réfutables.

   C'est le premier roman que je lis de cet auteur ; je suis conquise ... et émerveillée !  

   Avant de partager quelques extraits, voici une seconde lecture de La nuit de feu par Clarisse.

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2019/01/la-nuit-de-feu-eric-emmanuel-schmitt.html

   "Nichée au milieu d'une ruelle où les bâtisses se ressemblaient autant que les alvéoles d'une ruche, cette basse demeure de glaise ne proposait que deux pièces exigües, la cuisine et la salle commune. Je ne vis pas le réduit, occulté par un rideau en coton, où l'épouse et les filles de Moussa préparaient le repas ; en revanche je passai la soirée dans la cellule vide, d'une propreté rigoureuse qui se transformait chaque nuit en chambre pour la famille au complet. En contraste avec l'austère absence de meubles, de bibelots ou d'images, le couscous m'apparut fastueux, coloré, ses viandes et ses légumes posés tels des bijoux sur un coussin de semoule. Quant au thé à la menthe, il me fit davantage d'effet qu'un grand cru : sucré, musqué, épicé, il déployait en ma bouche une farandole de goûts, tantôt exotiques, tantôt familiers, tantôt envahissants, au point d'en avoir la tête qui chavire."

   "Il ne s'agissait ni d'un coup de foudre amoureux, ni d'un coup de foudre amical, mais d'un coup de foudre ... comment dire ... humain. J'adorai aussitôt la civilisation que cet homme incarnait, j'adorai l'Histoire que sa prestance racontait, j'adorai son insolente tranquillité, le sourire dont il nous régalait, un sourire empreint d'accueil et de sérénité, un sourire qui nous promettait des moments envoûtants."

   "Avais-je régressé depuis ce ravissement à l'âge de cinq ans ? En tous cas, j'avais souvent vécu sans m'en apercevoir, confondant la suractivité et le bonheur d'être. Oui, je m'étais davantage agité que réjoui. Je m'étais encombré de problèmes en négligeant de savourer un simple trésor, vivre."

   "Sur terre ce ne sont pas les occasions de s'émerveiller qui manquent, mais les émerveillés."

   "Je vois ce que tu évoques : une polémique concernant le droit d'auteur. L'homme crée-t-il du sens, ou un autre créateur, Dieu, le précède-t-il ? L'intelligence que l'homme traque dans l'univers vient-elle de lui ? Ou bien serait-elle générée par Dieu ? Selon les penseurs d'aujourd'hui, l'homme, esseulé, sans référent, unique producteur de raison, s'instaure "gardien du sens" au milieu d'un monde absurde." 

   "Aux éblouissements horizontaux succédaient les éblouissements verticaux. À chaque instant surgissaient de nouvelles cimes, d'autres pierriers, d'autres ravins."

   "Dieu, je L'ai atteint par le coeur. Ou Il a atteint mon coeur. Là, en moi, s'est creusé un corridor entre deux mondes., le nôtre et le Sien. J'ai la clé, le chemin. Nous ne nous quitterons plus. Quel bonheur qu'Il existe ! Joie ! Par ma foi toute neuve, je l'éprouve d'une façon puissante. Que m'a-t-Il enseigné ? "Tout a un sens. Tout est justifié." Je me réchauffe à cette phrase qui transcrit correctement tout ce que j'ai recueilli. "Tout a un sens. Tout est justifié." "   

Et d'autres romans du même auteur

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2020/11/oscar-et-la-dame-rose-eric-emmanuel-schmitt.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2021/01/les-dix-enfants-que-madame-ming-n-a-jamais-eus.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2021/05/odette-toulemonde-et-autres-histoires-eric-emmanuel-schmitt.html

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article