Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sans Jésus, nous ne pouvons rien faire - Etre missionnaire aujourd'hui dans le monde, Pape François

25 Septembre 2020 , Rédigé par Estelle Publié dans #Essais

   Interviewé par Gianni Valente, le Pape François, parle de la mission de tous les croyants à la suite de Sainte Thérèse de Lisieux patronne des missions : être missionnaire en répondant à l'appel de Jésus avec simplicité et humilité, par l'exemple. Un programme qu'il appelle "L'Eglise en sortie", un programme à l'équilibre délicat, que le Pape explicite. Et comme à l'accoutumée le Pape ne mâche pas ses mots. Ci-dessous quelques extraits :

   " "Eglise en sortie" n'est pas une expression à la mode de mon invention. Elle est un commandement du Christ qui, dans l'évangile de Marc, demande aux siens d'aller à travers le monde et de "prêcher" la bonne parole à toute la création. Soit l'église est en sortie, soit elle n'est pas l'église. Si l'église ne sort pas, elle se corrompt, se dénature. Elle devient quelque chose d'autre."

   "Sans l'Esprit, la mission devient autre chose. Elle devient un projet de conquête, la prétention d'une conquête que nous effectuons. Une conquête religieuse, ou peut-être idéologique, même lorsqu'elle est faite avec de bonnes intentions. Mais c'est autre chose. [...] Si L'esprit saint est absent il n'y a pas d'annonce de l'Evangile. Cela tu peux l'appeler publicité, recherche de nouveaux prosélytes. [...] La mission n'est pas un projet d'entreprise bien rodé. Ce n'est même pas un spectacle organisé pour compter le nombre de personnes y prenant part grâce à notre propagande. L'Esprit saint agit comme il le veut, quand il le veut et où il le veut. Cela peut procurer un certain vertige. Et pourtant le summum de la liberté consiste précisément à se laisser porter par l'Esprit en renonçant à calculer et à tout contrôler. "

   "Le désir de faire quelque chose pour le Christ est une réponse, un remerciement pour ce que le Christ a fait pour moi. Saint Ignace l'écrit dans ses Exercices Spirituels "Il a tout fait pour moi, alors je fais quelque chose pour lui." "

  "D'aucuns, et ils sont nombreux, soulignent  que la mission n'est plus une activité confiée exclusivement à des groupes spécifiques issus du monde ecclésial, à des professionnels "spécialisés". Qu'est ce que cela veut dire?

   Dieu a choisi de convoquer les hommes et les femmes comme un  peuple et non comme des êtres isolés. Personne ne se sauve seul, c'est-à-dire ni comme individu isolé, ni avec ses seules forces. Jésus ne dit pas aux apôtres de former un groupe exclusif, un groupe d'élite. L'ensemble du peuple fidèle de Dieu a la mission comme horizon. Tous les baptisés peuvent confesser le Christ dans les conditions où ils se trouvent. Sans automatismes, sans liens de contraintes. C'est la graine du baptême qui peut fleurir de manière gratuite, et de mille et une façons. Aussi la mission n'est-elle pas la compétence exclusive de groupes particuliers. Personne ne peut revendiquer la compétence exclusive de maintenir en vie l'esprit missionnaire de l'Eglise, comme si l'Eglise était un corps mort à réanimer. Cela revient au Seigneur, c'est lui qui choisit de nombreuses voies, parfois pleines de fantaisie et de surprise, pour faire vivre au peuple de Dieu sa vocation missionnaire. Seul le peuple de Dieu dans sa totalité est infaillible en croyant. Quand un groupe se sépare de l'ensemble du peuple de Dieu et veut assumer une position d'élite, il perd la possibilité de prendre part à l'infaillible sensus fidei [le "sens de la foi des fidèles"] du saint peuple de Dieu. Et comment peut-on rendre témoignage du Seigneur si on ne partage pas le sensus fidei infaillible du peuple de Dieu ? Ce serait comme vouloir être un arbre sans avoir de racines."

    "La condition ordinaire est pour tous le lieu où l'on peut vivre la vocation missionnaire de chaque baptisé. La constitution Lumen Gentium (lumière des nations) du concile oecuménique Vatican II rappelle les "conditions ordinaires de la vie familiale et sociale" où les fidèles laïcs peuvent "rendre visible" le Christ aux autres par le témoignage de leur vie "rayonnant de foi, d'espérance et de charité." Cela signifie être en "état permanent" de mission." Il ne sert à rien d'organiser des initiatives spéciales, d'inventer des mobilisations spéciales. Il suffit de vivre la vie comme elle vient, de vivre de manière missionnaire les gestes les plus habituels, les occupations les plus ordinaires, au milieu des personnes que le Seigneur nous fait rencontrer."

   "Il est toujours nécessaire de clarifier ce qui dissimule, voile ou déforme le visage du Christ, y compris dans la mission. Aujourd'hui aussi, il faut demeurer vigilant à l'égard de tout ce qui d'une façon ou d'une autre finit par présenter la mission comme une forme de colonisation idéologique, même masquée.. Il ne s'agit en fait que de proposer le Christ. Dire qu'aujourd'hui nous avons la possibilité de le suivre. Il fait se garder de tous les systèmes, de toutes les formes d'annonces qui, sous n'importe quel prétexte, essaient d'imposer cette présentation."

Autres essais du Pape François : 

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2020/04/c-est-tous-les-jours-noel-pape-francois.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2020/07/loue-sois-tu-lettre-encyclique-laudato-si-sur-la-sauvegarde-de-la-maison-commune-pape-francois.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2020/12/francois-le-pape-des-pauvres-andrea-tornielli.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2021/04/qui-suis-je-pour-juger-pape-francois.html

http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2021/08/les-7-dons-de-l-esprit-saint-pape-francois.html

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article