Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Albert Cossery, le Voltaire du Caire

11 Mai 2019 , Rédigé par Cécile Publié dans #Auteur, #Roman

   

   L'écrivain égyptien Albert Cossery habitait depuis 1945 la même chambre d'un petit hotel parisien, mais il n'a jamais écrit que sur son pays, rendant hommage aux petites gens de son enfance.

   Qualifié par un critique de "Voltaire du Caire" à cause de son ironie envers les puissants, Cossery est auteur d'une oeuvre rare mais qui fait l'objet d'un véritable culte de la part de ses admirateurs. C'est un auteur secret, qui revendique sa paresse et qui est étranger à toute mode. Il n'a écrit que 8 romans, pas très épais. Les couleurs de l'infamie  http://partageonsnoslectures.over-blog.com/2019/04/les-couleurs-de-l-infamie-albert-cossery.html est son dernier roman, paru en 1999. Citons quelques autres de ses oeuvres : Mendiants et orgueilleux publié en 1955, Un complot de saltimbanques, ou encore un très grand succès Les fainéants de la vallée fertile paru en 1948. C'est Henry Miller qui assure la publication aux USA de son premier roman Les hommes oubliés de Dieu en 1941.

   Cet ancien élève des Jésuites a débarqué en France après la guerre puis a vécu des années de bohême, fréquentant Albert Camus, Juliette Greco, Jean Genet et Mouloudji. Il vivait à l'hôtel La Louisiane, rue de Seine, dans le quartier de Saint Germain des Prés. Il déjeunait dans les restaurants , bars et brasseries du quartier où l'on pouvait le rencontrer. Il est mort là, sur son lit , un jour de juin 2008.

   Dans sa chambre, Cossery ne possédait que des vêtements car il était un homme élégant. "Pour attester de ma présence sur terre, je n'ai pas besoin d'une belle voiture. En restant à l'hôtel La Louisiane, je n'ai pas perdu une seule seconde de ma vie" disait-il en 1993.

   Primé par l'Académie Française, Cossery fait, dans ses livres, l'éloge du dénuement et d'un art de vivre bien éloigné de notre société marchande. La moitié de ses romans a été adaptée au cinéma.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Un auteur dont je n’avais jamais entendu parler mais voilà un début de connaissance qui arrive...
Répondre